📰 Une nouvelle espèce de tyrannosaures géants découverte: le prédateur ultime ?

0


De passionnantes dĂ©couvertes en palĂ©ontologie transforment notre vision des tyrannosauridĂ©s, ces impressionnants prĂ©dateurs de la fin du CrĂ©tacĂ©. On a identifiĂ© une nouvelle espèce, nommĂ©e Tyrannosaurus mcraeensis, apportant des informations essentielles sur l’origine et l’Ă©volution de ces dinosaures.

Des palĂ©ontologues ont dĂ©couvert dans le dĂ©sert du Nouveau-Mexique des fossiles d’un Ă©norme tyrannosauridĂ©. On pensait d’abord qu’il s’agissait du Tyrannosaurus rex (Le tyrannosaure ou Tyrannosaurus rex, parfois abrĂ©gĂ© en T. rex, signifiant « le…), mais des recherches plus poussĂ©es ont montrĂ© qu’il s’agit d’une espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type »…) diffĂ©rente (En mathĂ©matiques, la diffĂ©rente est dĂ©finie en thĂ©orie algĂ©brique des…), appelĂ©e Tyrannosaurus mcraeensis. Cette trouvaille, publiĂ©e dans Nature, change notre comprĂ©hension des tyrannosauridĂ©s.

Le Tyrannosaurus mcraeensis, qui vivait il y a environ 73 millions d’annĂ©es, est apparu 6 Ă  7 millions d’annĂ©es avant le T. rex. Bien qu’il soit plus ancien, il avait une taille encore plus grande que le cĂ©lèbre T. rex avec environ 12 mètres de long et pesant près de 10 tonnes, contre environ 8 tonnes pour le T. rex. Cette dĂ©couverte remet en cause nos idĂ©es sur l’Ă©volution des tyrannosauridĂ©s et leur lieu d’origine.


Dinosaures de la formation Campanien-Maastrichtien de Hall Lake. Échelle = 2 m.

Les tyrannosauridĂ©s Ă©taient les prĂ©dateurs dominants en AmĂ©rique du Nord (Le nord est un point cardinal, opposĂ© au sud.) et en Asie (L’Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la…) Ă  la fin du CrĂ©tacĂ©. Ils descendent de petits ancĂŞtres. Le T. rex, avec son squelette (Le squelette est une charpente animale rigide servant de support pour les muscles. Il est Ă  la…) solide et ses mâchoires puissantes, Ă©tait le prĂ©dateur (Un prĂ©dateur est un organisme vivant qui met Ă  mort des proies pour s’en nourrir ou pour…) le plus redoutĂ© de son temps (Le temps est un concept dĂ©veloppĂ© par l’ĂŞtre humain pour apprĂ©hender le…). Cependant, l’origine exacte du groupe Tyrannosaurini, auquel appartient le T. rex, Ă©tait jusqu’ici incertaine. Deux hypothèses principales existaient: une origine en Asie ou en AmĂ©rique du Nord occidentale.

L’Ă©tude du Tyrannosaurus mcraeensis apporte des rĂ©ponses Ă  cette question. Sa structure osseuse unique, notamment le postorbital, le squamosal, le dentaire, le prĂ©articulaire et l’articulaire, ainsi que sa grande taille, indiquent qu’il a Ă©voluĂ© diffĂ©remment du T. rex. Bien que ces diffĂ©rences soient discrètes, elles sont importantes et montrent qu’il s’agit d’une branche distincte des tyrannosauridĂ©s.


Localité et stratigraphie de Tyrannosaurus mcraeensis gen. et sp. nov., NMMNH P-3698.
A: localité type du comté de Sierra, Nouveau-Mexique ;
B: stratigraphie des fossiles et de la Formation de Hall Lake ;
C: éléments de crâne récupérés.
Échelle = 10 cm. Carte de Ron Blakey.

Cette dĂ©couverte suggère que les Tyrannosaurini ont Ă©voluĂ© dans le sud de Laramidia, en AmĂ©rique du Nord occidentale, et non en Asie. Cette origine est confirmĂ©e par la prĂ©sence d’autres dinosaures locaux, comme le grand chasmosaure Sierraceratops et le titanosaurien Alamosaurus.

La dĂ©couverte du Tyrannosaurus mcraeensis au Nouveau-Mexique et sa classification suggèrent que les Tyrannosaurini sont devenus gĂ©ants vers la fin du Campanien. Cette trouvaille soulève aussi des questions sur la diversification des dinosaures, possiblement influencĂ©e par les variations du niveau de la mer et de l’espace terrestre.

Cette Ă©tude ouvre de nouvelles perspectives sur l’Ă©volution des tyrannosauridĂ©s et montre l’importance des dĂ©couvertes palĂ©ontologiques pour comprendre l’histoire de la vie sur Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance…).



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.