📰 Ce ver gĂ©ant datant de plus d’un demi-milliard d’annĂ©es vient d’ĂȘtre dĂ©couvert au Groenland

0


Dans les Ă©tendues glacĂ©es du Groenland, une dĂ©couverte vient de rĂ©vĂ©ler un chapitre oubliĂ© de l’histoire de la vie sur Terre. Des chercheurs ont mis au jour des fossiles de vers prĂ©dateurs gĂ©ants, datant d’environ 518 millions d’annĂ©es, dans le gisement de Sirius (Sirius est l’Ă©toile principale de la constellation du Grand Chien. Vue de la Terre, Sirius est…) Passet, une mine d’or palĂ©ontologique du Cambrien (Le Cambrien, qui s’Ă©tend de -542 ± 0.3 Ă …) prĂ©coce. Ces crĂ©atures, baptisĂ©es Timorebestia, c’est-Ă -dire « bĂȘtes de terreur » en latin, offrent un aperçu inĂ©dit sur l’Ă©volution d’un groupe curieux de vers prĂ©dateurs, ancĂȘtres des actuels chaetognathes (Les chaetognathes (Chaetognatha), aussi appelĂ©s vers sagittĂ©s ou vers sagittaires en raison de…), toujours prĂ©sents dans nos ocĂ©ans (OcĂ©ans stylisĂ© ΩcĂ©ans est un documentaire français rĂ©alisĂ© par…).


SituĂ© au sommet de la chaĂźne alimentaire, Timorebestia reprĂ©sentait une menace Ă©quivalente aux requins et aux phoques Ă  l’Ă©poque cambrienne.
Illustration de Bob Nicholls/ @BobNichollsArt

Les Timorebestia koprii, parmi les plus anciens carnivores connus Ă  avoir chassĂ© dans la colonne d’eau, Ă©taient des vers mesurant environ 30 centimĂštres de long. Leur apparence Ă©trange, avec de longues antennes et un ensemble impressionnant de mĂąchoires internes, les distingue des chaetognathes modernes, dont les mĂąchoires se trouvent Ă  l’extĂ©rieur. Ces vers gĂ©ants reprĂ©sentaient une menace significative pour les autres animaux marins de l’Ă©poque.

Le Dr Jakob Vinther, de l’UniversitĂ© de Bristol, et Tae Yoon Park, de l’Institut (Un institut est une organisation permanente crĂ©Ă©e dans un certain but. C’est…) de recherche (La recherche scientifique dĂ©signe en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue…) polaire corĂ©en, ont dirigĂ© cette Ă©tude. Ils soulignent l’importance de ces prĂ©dateurs dans les Ă©cosystĂšmes ocĂ©aniques anciens, comparables aux grands carnivores marins modernes tels que les requins et les phoques. L’analyse du systĂšme digestif (Le systĂšme digestif est l’ensemble des organes qui chez les animaux a pour rĂŽle d’assurer…) fossilisĂ© des Timorebestia a rĂ©vĂ©lĂ© des restes d’Isoxys, un arthropode (Les arthropodes (Arthropoda) — du grec arthron « articulation » et podos…) commun nageant de l’Ă©poque, mettant en lumiĂšre (La lumiĂšre est l’ensemble des ondes Ă©lectromagnĂ©tiques visibles par l’Ɠil…) leur rĂŽle de prĂ©dateurs dominants avant l’Ă©mergence des arthropodes.

Cette dĂ©couverte remet en question notre comprĂ©hension de l’histoire Ă©volutive des chaetognathes et de leurs ancĂȘtres. Les Timorebestia, ainsi que d’autres fossiles similaires, Ă©tablissent des liens entre des organismes aujourd’hui trĂšs diffĂ©rents. De plus, des dĂ©tails anatomiques tels que leur systĂšme digestif, leur anatomie musculaire et leur systĂšme nerveux (Le systĂšme nerveux est un systĂšme en rĂ©seau formĂ© des organes des sens, des…) ont Ă©tĂ© remarquablement prĂ©servĂ©s, grĂące aux conditions exceptionnelles du site de Sirius Passet.


L’Ă©quipe a utilisĂ© une microsonde Ă©lectronique pour cartographier le carbone prĂ©sent dans les fossiles, rĂ©vĂ©lant ainsi des caractĂ©ristiques anatomiques telles que les rayons des nageoires et les systĂšmes musculaires.
Crédit: Dr Jakob Vinther

Cette recherche montre que les Ă©cosystĂšmes marins anciens Ă©taient plus complexes qu’on ne le pensait, avec plusieurs niveaux de prĂ©dateurs. La dĂ©couverte des Timorebestia ajoute un nouveau chapitre Ă  notre comprĂ©hension des dynasties de prĂ©dateurs qui ont rĂ©gnĂ© dans les ocĂ©ans il y a plus d’un demi-milliard d’annĂ©es, rĂ©vĂ©lant une pĂ©riode oĂč ces vers gĂ©ants Ă©taient les rois des mers, avant d’ĂȘtre supplantĂ©s par d’autres groupes plus prospĂšres.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.