Sur les claviers des ordinateurs Microsoft, une touche permettra d’ouvrir Copilot — Siècle Digital

0


Microsoft a annoncé qu’il ajouterait prochainement une touche sur le clavier des ordinateurs fonctionnant sous Windows, permettant d’ouvrir son service Copilot. Il s’agit du premier changement apporté au clavier des PC depuis près de trois décennies.

Microsoft, acteur majeur de la démocratisation de l’IA générative

Cette simple modification met en lumière tout l’intérêt que porte Microsoft à l’intelligence artificielle (IA) générative, et ses grandes ambitions en la matière. La dernière fois que le clavier avait été modifié, c’était en 1994, afin d’intégrer la touche permettant d’ouvrir le menu Démarrer des différentes versions de Windows.

Concrètement, ce bouton permettra d’avoir accès aux outils d’IA générative proposé par la firme de Redmond, et plus particulièrement Copilot. Il s’agit d’une suite d’outils permettant actuellement aux entreprises de résumer automatiquement des documents ou de générer des e-mails en fonction de leurs demandes. Cette plateforme apporte aussi de nombreuses fonctionnalités aux logiciels de la suite Microsoft 365, tout ça grâce à l’IA.

En incluant cette touche, Microsoft cherche à généraliser l’usage de l’IA générative, et à la rendre accessible au grand public. Même si le géant technologique ne fabrique pas un grand nombre de PC, supplanté par d’autres constructeurs comme HP, Dell, Lenovo, Asus ou Acer, elle sait que près de trois quarts du parc informatique mondial fonctionnent sous Windows. L’apparition de cette touche sur les ordinateurs de l’entreprise pourrait bien obliger les fabricants à s’aligner sur cette nouveauté.

En matière d’IA générative, Microsoft cherche à être le leader. L’entreprise s’est lancée dans une course effrénée face aux autres géants de la tech et aux start-up ambitieuses. Le groupe s’est grandement rapproché d’OpenAI, à l’origine de ChatGPT, l’outil qui a lancé l’engouement autour de cette technologie. Elle a investi en janvier 2023 plus de 10 milliards d’euros dans la start-up, faisant d’elle l’actionnaire principal d’OpenAI, détenant 49 % de son capital. Les outils de l’entreprise dirigée par Sam Altman sont régulièrement utilisés par Microsoft pour doper ses propres solutions, y compris Copilot.

Selon les analystes du cabinet d’étude de marchés Canalys, l’arrivée des PC dotés d’outils d’intelligence artificielle pourrait aider le marché des ordinateurs à rebondir. En effet, le secteur a connu un ralentissement suite à la pandémie de Covid-19. Pour eux, de tels ordinateurs pourraient voir le jour dès l’année prochaine. Toutefois, le défi technique est de taille puisque ces machines devront être dotées de composants électroniques performants, capables de gérer l’énorme puissance de calcul de ces outils.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.