Apple dévoile Vision Pro, un étonnant casque de réalité virtuelle

0


Vision Pro, le casque de réalité virtuelle et augmentée d’Apple.

Depuis son siège de Cupertino, en Californie, Apple a présenté, lundi 5 juin, une série d’améliorations logicielles et matérielles, ainsi que le premier représentant d’une nouvelle ligne de produits, un étonnant casque de réalité virtuelle et augmentée.

Ce produit était attendu par les passionnés de la marque, puisqu’il s’agit du premier appareil radical et innovant sorti sous le patronage du PDG d’Apple, Tim Cook, qui occupe le siège de Steve Jobs depuis la mort de ce dernier, en 2011. Ce casque était aussi espéré par les professionnels de la réalité virtuelle, un secteur qui tarde à conquérir le grand public malgré les lourds investissements d’entreprises comme Meta.

Un casque de réalité virtuelle, le Vision Pro

Ce nouvel appareil ressemble à un masque de ski un peu épais recouvert d’un écran en verre que l’on pourrait croire transparent : les yeux de son utilisateur semblent y transparaître. C’est une illusion : ses yeux sont en réalité occultés. Mais leur image est projetée sur l’extérieur du casque, une représentation animée suivant les mouvements réels des pupilles – un raffinement censé rendre le casque plus acceptable socialement.

A l’intérieur, l’utilisateur regarde un écran affichant ce que filme le casque via des caméras, soit la réalité qui l’entoure – un peu comme si le casque était transparent, ici encore. L’usager voit donc la pièce dans laquelle il est assis, familière et rassurante, mais il peut l’obscurcir avec une petite molette : un peu, beaucoup, ou totalement, pour rentrer pleinement dans la réalité virtuelle. Et s’immerger dans un paysage de toute beauté, comme un lac filmé au crépuscule, par exemple.

On peut obscurcir la pièce qui nous entoure au point de la faire disparaître, puis choisir un paysage à afficher derrière le film que l’on regarde.

Apple destine son Vision Pro à des usages très variés : projection cinéma, consultation de photos, mais aussi bureautique ou même création digitale. Le casque peut afficher les applications des Mac, des iPhone et des iPad. Les amateurs de multi-écran les afficheront sur trois grandes fenêtres flottant autour d’eux, et les redimensionneront à volonté, en utilisant des gestes de la main très discrets, qui permettent aussi de reculer et d’avancer les fenêtres.

Le casque permet d’afficher, si on le souhaite, trois grandes fenêtres devant soi.

Le son est restitué en trois dimensions grâce à l’usage, sur chaque oreille, de deux haut-parleurs légèrement décalés. Le casque peut évidemment restituer les images et les applications en trois dimensions.

Apple a fait la démonstration de quelques jeux, dont peu de titres alléchants hélas, d’une application éducative dévoilant le fonctionnement d’un corps humain, d’un logiciel de DJ doté d’une interface inédite, d’un planétarium, etc. La marque a pensé aux jeunes enfants, qui pourront faire apparaître autour d’eux des personnages issus de l’univers Disney.

Mais on réfléchira avant de confier un casque habillé de verre à un enfant, qui risque de se cogner contre un mur sur un geste trop brusque. Cela fait partie des faiblesses d’un appareil qui en compte plusieurs : un champ de vision un peu trop étriqué pour immerger parfaitement l’utilisateur (Apple ne communique pas sur l’angle de vision) et une résolution d’affichage qui, bien que supérieure à celle de presque tous ses concurrents (23 millions de pixels au total), ne suffira probablement pas à rendre la réalité parfaitement nette.

Le casque dispose de sa propre mémoire et de son propre processeur ultrarapide. Mais il a un fil à la patte tout de même, qui le relie à une petite batterie à mettre en poche, n’offrant que deux heures d’autonomie. Toujours au chapitre des déceptions : Apple ne met pas beaucoup en avant les capacités de visioconférence du casque. Il faut dire que celui-ci cache le visage lorsqu’on appelle.

Le Monde

Offre spéciale étudiants et enseignants

Accédez à tous nos contenus en illimité à partir de 8,99 euros par mois au lieu de 10,99 euros

S’abonner

Malgré cela, le produit semble conçu avec une inventivité inédite, et un souci de l’ergonomie exceptionnel, aussi bien sur le plan logiciel que matériel. A sa sortie en 2024, il sera fourni avec plusieurs bandeaux et habillages d’écran interchangeables, compatibles avec différentes morphologies de visage.

Tous ces détails le rendent particulièrement intrigant. Seul un test pourra révéler s’il s’agit d’un produit réellement révolutionnaire, capable de faire sortir la réalité virtuelle de la confidentialité, ou d’un appareil de niche. La barre est haute, avec un prix de 3 500 dollars (environ 3 250 euros), le plaçant hors de portée de la grande majorité des foyers.

Des améliorations logicielles utiles dans iOS 17

La nouvelle version du logiciel central des iPhone sortira en septembre. Avec elle, les possesseurs du smartphone, lorsqu’ils refuseront un appel entrant, verront le message de leur correspondant s’afficher en temps réel, au moment même où celui-ci le dictera, sous la forme d’un texte défilant à l’écran. S’ils le jugent nécessaire, ils pourront donc tenter de décrocher avant que le correspondant ne raccroche. Du moins chez les opérateurs qui s’équiperont à cet effet.

Les messages vocaux s’affichent en temps réel, au moment même où le correspondant les dépose sur la boîte vocale.

Les propriétaires de smartphones Apple pourront choisir l’image qui s’affichera sur l’iPhone de leur correspondant lorsqu’ils l’appelleront, et personnaliser le texte sous lequel leur nom apparaît, en choisissant sa police et sa couleur.

Lorsqu’ils rencontreront d’autres personnes, ils pourront rapprocher leur iPhone à quelques centimètres du leur pour partager d’un clic leur e-mail ou leur numéro de téléphone. De la même manière, ils pourront synchroniser la lecture d’une musique ou d’un épisode de série.

Une nouvelle application nommée « journal » permettra de mémoriser les photos qu’ils souhaitent garder, à côté de cartes géographiques, de notes, d’entraînements sportifs, etc. Cette application permettra également de se fixer des objectifs rappelés par des alertes.

De nouveaux Mac

La marque a annoncé une déclinaison agrandie de son ordinateur nomade, le Macbook Air, qui embarque un écran de 15,3 pouces, contre environ 13,5 pouces pour ses prédécesseurs. Sa batterie tient, selon Apple, 18 heures avant de réclamer une recharge. Pesant 1,5 kg, il est équipé d’une prise pour écouteurs et coûtera 1 600 euros. Il sera disponible durant la première quinzaine du mois de juin.

Apple en a profité pour dévoiler une nouvelle version de son gros ordinateur de bureau, le Mac Pro, intégrant en son cœur le M2 ultra, la puce la plus rapide d’Apple, qui remplace le processeur d’Intel qu’il abritait jusqu’alors. Selon Apple, celui-ci sera jusqu’à trois fois plus rapide que son prédécesseur. Son prix sera très élevé : 8 300 euros.

Musique en déplacement

Apple a ajouté une fonction à ses écouteurs AirPods : ceux-ci seront capables de baisser et de monter le volume en fonction du contexte, voire d’activer la réduction du bruit quand l’environnement deviendra bruyant, ou au contraire laisser passer le son lorsque leur propriétaire démarrera une conversation, pour faire entendre la personne en face. Le tout automatiquement.

Dans les hôtels haut de gamme équipés de TV compatibles récentes, on pourra lire le contenu de son iPhone sur l’écran du téléviseur d’une façon simple : il suffira de scanner un QR code sur l’écran pour établir la connexion. Cela permettra par exemple de lancer une chanson ou de démarrer l’épisode d’une série.

En voiture, dans les véhicules compatibles, probablement rares au départ, tous les passagers possédant un iPhone pourront se connecter à la sono de la voiture pour lire leur musique.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.