Nvidia propose une nouvelle carte graphique bridée à destination du marché chinois — Siècle Digital

0


Nvidia a présenté à la fin de l’année 2023 une carte graphique bridée, inspiré de l’un de ses modèles les plus avancés, à destination du marché chinois. Elle a été conçue afin que l’entreprise se conforme au renforcement des restrictions américaines à l’export de semi-conducteurs, tout en permettant au géant technologique de prospérer en Chine.

Nvidia a travaillé avec l’Administration Biden pour le développement de ce composant

Comme l’a indiqué un porte-parole de Nvidia, « la GeForce RTX 4090 D a été conçue pour se conformer aux contrôles à l’exportation du gouvernement américain et ne sera disponible au détail qu’en Chine ». Cette nouvelle puce qui offre « un bond en avant en termes de performances, d’efficacité et de graphismes basés sur l’intelligence artificielle » selon la fiche produit, sortira ce mois-ci.

Cette carte graphique est la première proposée par Nvidia depuis que les sanctions américaines à l’exportation ont été renforcées en octobre dernier. Elles empêchaient la firme de Jensen Huang de vendre des puces H800 et A800, initialement conçues à destination du marché chinois pour contourner les restrictions américaines et considérées comme les plus performantes en Chine.

Nvidia a annoncé dans la foulée vouloir proposer de nouveaux composants bridés à l’Empire du Milieu, un marché qu’il juge stratégique et lucratif. Baptisées HGX H20, L20 PCIe et L2 PCIe, les performances de ces puces auraient dû être nettement modérées par rapport aux A800 et H800. Toutefois, l’entreprise a fait l’objet d’un examen minutieux de la part des autorités américaines, ne souhaitant pas que Nvidia puisse proposer à nouveau des composants qui puissent grandement intéresser les sociétés chinoises.

Cela l’a obligé à retarder ses plans, et à travailler de concert avec l’Administration Biden. Gina Raimondo, Gina Raimondo la secrétaire au commerce des États-Unis avait même été très claire sur la question&nbsp: « Notre intention est de refuser les technologies chinoises capables de faire maintes et maintes choses, alors je vous dis que si vous cherchez à repenser les puces, mais qu’elles leur permettent quand même de faire de l’IA, j’irai la contrôler dès le lendemain ».

En réponse à cette déclaration, Jensen Huang, PDG du groupe, avait assuré que le plan de Nvidia consistait « à poursuivre nos efforts et à travailler avec le gouvernement américain pour proposer une nouvelle série de produits conformes à la nouvelle réglementation ». C’est ce qu’ils ont fait avec la GeForce RTX 4090 D. « Lors du développement de ce produit, nous avons étroitement collaboré avec le gouvernement américain, » assure un porte-parole de la société.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.