Les plus gros flops de la tech en 2023

0



L’année 2023 a été rude pour de nombreuses stars de la techno… Twitter, le métavers, les NFT ou l’application Waze figurent parmi ceux qui ont souffert de dommages directs ou collatéraux. Ce qui ne veut pas dire qu’ils ne pourraient pas rebondir en beauté durant l’année à venir.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les jeux vidéo ont-ils un impact sur notre comportement ? On a longtemps entendu dire que la violence dans les jeux vidéo pouvait impacter négativement…

Quelques flops technologiques ont marqué l’année 2023.

La reprise en main de Twitter par Elon Musk

Si l’un des cadres employés par Elon MuskElon Musk avait procédé au rachat et à la réorganisation de TwitterTwitter, il se serait sûrement fait rabrouer par son boss. Oui, mais l’homme le plus riche du monde n’a de comptes à rendre qu’à lui-même et peut gaiement se montrer dépensier. Car faisons les comptes : Musk a dû lâcher 44 milliards de dollars pour absorber Twitter à la fin 2022. Il a alors redonné aux conspirationnistes et autres tribuns une parole débridée. Et il a même cru bon de rebaptiser le réseau sous le mystérieux label X. Moralité, même Elon Musk a dû le reconnaître : ce réseau social qui était prisé par les intellectuels a pour la première fois vu son nombre d’abonnés reculer (13 % des usagers actifs ont déserté) et a perdu 72 % de sa valeur ! De quoi formuler une plainte contre X…

Le putsch raté sur OpenAI

Fin novembre 2023, l’un des six membres du conseil d’administration de OpenAI, Ilya Sutskever, un geek à l’ancienne, lance une offensive surprise et parvient à faire éjecter le très populaire Sam Altman, fondateur de la société qui a créé le produit phare de l’année, ChatGPTChatGPT. Mais rien ne se passe comme prévu. Habile, le P.-D.G. de MicrosoftMicrosoft propose d’intégrer Altman et les centaines d’ingénieurs démissionnaires ! OpenAI court à la catastrophe et puis, coup de théâtre, Altman est réintégré en fanfare, tandis que Sutskever connaît la situation de l’arroseur arrosé : exit !

Au début de l’année 2023, Zuckerberg avait cru bon de prophétiser : « le métavers deviendra aussi essentiel que les smartphones ». FacebookFacebook avait même été rebaptisé Meta… À la mi-2023, les chiffres tombent : Horizon Worlds, le prototype lancé à la va-vite par Meta n’a rapporté que 470 000 dollars et cet univers virtuel est si peu fréquenté que ses ruelles sont vides. Copie à revoir.

Les NFT aux oubliettes

Disney, Starbucks, Nike… Chacun voulait sa part du gâteau mirobolant de la technologie des NFT (de l’anglais non-fungible token), ces certificats qui apportent un caractère unique aux œuvres numériquesnumériques. L’artiste Beeple avait fait sensation en vendant une création à 69 millions de dollars chez Christie’s. Et certains artistes se vantaient d’avoir leur Cryptopunk. Hélas, la déroute de bastions majeurs de la cryptomonnaiecryptomonnaie en 2022 (TerraTerra Luna, FTX…) a rejailli sur le secteur des NFT dont le déclin s’est apparenté à une chute libre dès la fin août 2023.

Gemini, concurrent de ChatGPT : gare aux démos truquées

Il était difficile de ne pas ressortir abasourdi par la démo que GoogleGoogle a prodiguée le 6 décembre de son ChatGPT-killer : Gemini. Le vol d’oiseaux en formation se voyait instantanément traduit dans le programme PythonPython correspondant. Las, rapidement, bien des observateurs ont remarqué que la démo était bonifiée à l’excès. Le clip de Google avait magiquement raccourci les délais d’exécution et aussi la taille des requêtesrequêtes, « par souci de brièveté », a pudiquement confessé la société de Californie. Qui plus est, Google avait établi la comparaison avec l’avant-dernière version de ChatGPT ! Le géant de la recherche a au moins démontré sa compétence dans le montage vidéo.

Le moteur de jeu vidéo Unity : pan sur le bec !

C’est l’un des outils les plus utilisés par l’industrie du jeu vidéo – il est notamment à la base du jeu phénomène Among Us. En septembre 2023, une annonce tombe. Unity veut désormais ponctionner 0,20 dollar sur chaque jeu exploitant son moteur ! Pour de nombreux studios, autant mettre la clé sous la porteporte ! La grogne a été telle que Unity a dû se rétracter et son P.-D.G., John Riccitiello, a été prié d’aller proposer ses services ailleurs.

Waze perd le nord

WazeWazeapplicationapplication GPSGPS ultra-populaire en France, avait été intégrée par Google en 2021 et a souffert des restrictions qui ont touché la plupart des géants de la tech en 2023. En juin, Waze a fait l’objet de nombreux licenciements. Et la qualité s’en est ressentie. Sur les storesstores d’AppleApple comme de Google, les avis négatifs se sont multipliés, les usagers reprochant aux versions récentes de ne pas toujours être stables : plantages, pertes de connexion… Une reprise en main s’impose.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.