Volkswagen généralise l’intégration de ChatGPT et d’autres constructeurs vont suivre

0



Constructeurs automobiles, équipementiers… Tous travaillent de concert avec les acteurs majeurs de l’informatique pour intégrer l’intelligence artificielle à bord des véhicules, que ce soit sous le capot ou dans l’habitacle. Le CES 2024 voit l’avènement des voitures hyper connectées à ChatGPT.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] L’Intelligence Artificielle dans l’espace Les prochains grands projets astronomiques généreront des quantités énormes de données que l’humain aura du…

L’intelligence artificielle est aujourd’hui au cœur de la stratégie des constructeurs automobilesautomobiles, comme en témoignent les nombreuses annonces faites au CES 2024, qui se tient jusqu’au 12 janvier à Las VegasVegas. Grâce à l’IA, les automobilistes pourront bientôt bénéficier d’une interaction accrue avec leur voiture. La sensation en la matièrematière vient du groupe Volkswagen, qui annonce l’intégration prochaine de ChatGPTChatGPT dans ses voitures. Les modèles actuels des marques du groupe qui bénéficient déjà de l’assistant vocal IDA devraient prochainement y avoir accès.

Cela signifie qu’à l’avenir, les automobilistes pourront s’en servir pour commander les systèmes d’infodivertissement, de navigation et de climatisationclimatisation, ou encore pour obtenir des réponses à des questions d’ordre plus général, le tout en langage naturel, en gardant les mains sur le volant et en gardant les yeuxyeux sur la route. Dès le printemps prochain, ChatGPT devrait ainsi être proposé de série sur un grand nombre de véhicules, notamment les ID.3, ID.4, ID.5, ID.7 ainsi que la dernière Golf.

DS et Mercedes déjà séduits par ChatGPT

Cette annonce fait suite à celle, à l’automneautomne dernier, de DS, premier constructeur européen à avoir lancé un test d’intégration de ChatGPT dans son système de reconnaissance vocale auprès de plusieurs milliers de clients. Autre constructeur désireux de faire entrer l’intelligence artificielle dans le cockpit de la voiture, Mercedes dévoile au CES son nouvel assistant virtuel MBUX.

L’idée est ici de pouvoir offrir une expérience utilisateur personnalisée comme jamais, en fonction du profil du conducteur et de ses passagers, là encore grâce à une interaction la plus naturelle possible. À noter que l’intelligence artificielle sera également partie intégrante de la future Afeela, la voiture conçue par Sony et Honda, via MicrosoftMicrosoft et sa technologie cloud Azure AI.

L’IA pour réduire l’empreinte carbone ou… pour faire la conversation

Outre les constructeurs, les équipementiers aussi souhaitent incorporer de l’IA dans leurs futurs produits. C’est ainsi que Bosch travaille sur Decarbonize Industries, un service basé sur l’intelligence artificielle à destination des industriels afin qu’ils puissent réduire leur empreinte carbonecarbone. De son côté, Valeo poursuit son étroite collaboration avec GoogleGoogle Cloud sur l’intelligence artificielle générative.

En intégrant ChatGPT ou tout autre type d’intelligence artificielle dans l’habitacle de la voiture, le but est d’offrir une expérience de conversation inédite à bord, avec un accès à des informations utiles et la possibilité d’accomplir une multitude de tâches. Cela va de demander des renseignements sur des lieux historiques ou culturels proches à des histoires à raconter aux enfants pour les divertir. Cette intégration n’en est qu’à ses balbutiements, mais tous les acteurs du marché semblent aujourd’hui unanimes quant à son utilité.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.