OpenAI s’attaque à Google avec un moteur de recherche alimenté par l’IA

0


OpenAI s’apprête à dévoiler une fonctionnalité de ChatGPT capable de parcourir le Web, de la même manière qu’un moteur de recherche. Google n’a qu’à bien se tenir.

Couper l’herbe sous le pied de Google

Selon Reuters, OpenAI a choisi ce lundi 13 mai pour présenter son nouveau produit. Une date qui est loin du hasard, la conférence I/O de Google se tenant un jour plus tard. La firme de Mountain View se préparerait à révéler de nombreux outils alimentés à l’intelligence artificielle (IA) durant l’événement. Une nouvelle qui a de quoi plonger le géant de la recherche en ligne un an en arrière, lorsque les avancées d’OpenAI dans l’IA ont déclenché un état d’alerte en interne.

La fonctionnalité devrait permettre aux utilisateurs de poser une question à ChatGPT et de recevoir des réponses issues d’Internet, provenant de sources comme Wikipédia ou titres de presse. Une version du produit utilise également des images à côté des réponses écrites, lorsqu’elles sont pertinentes. Actuellement, l’agent conversationnel fournit des réponses parfois obsolètes, ses données d’entraînement allant jusqu’à 2022.

La recherche représente une nouvelle opportunité pour OpenAI. L’entreprise cherche à diversifier ses sources de revenus, afin de compenser le coût exorbitant des outils d’intelligence artificielle générative. Pour mener à bien son projet, elle aurait tenté de débaucher des employés de chez Google.

Le potentiel de l’IA dans la recherche en ligne

Microsoft a rapidement capitalisé sur la technologie d’OpenAI en l’intégrant à son moteur de recherche Bing. Google explore également la possibilité d’intégrer l’IA à Search, le cœur de son activité. Pour l’heure néanmoins, la bonne formule n’a pas encore été trouvée par l’entreprise, notamment en raison des annonceurs et des marques&nbsp: les réponses générées par l’IA évitent à l’utilisateur de cliquer sur des liens lors de recherches, ce qui entraîne une baisse conséquente du trafic. Elle envisage de faire payer certaines fonctionnalités pour solutionner ce nouveau problème.

La start-up Perplexity, évaluée à 1 milliard de dollars et fondée par un ancien chercheur d’OpenAI en 2022, propose une interface de recherche boostée par l’IA. Elle compte 10 millions d’utilisateurs actifs mensuels, démontrant l’attrait des internautes pour ce type d’outils.

Le projet d’OpenAI a déjà été repéré par plusieurs utilisateurs de X, anciennement Twitter. Certains ont récemment remarqué l’existence de la page search.chatgpt.com, bien que la mention « non trouvé » s’affiche lorsqu’elle est visitée.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.