Meta veut présenter des lunettes de réalité augmentée extrêmement avancées en 2024

0



Meta pourrait faire la démonstration de lunettes de réalité augmentée de pointe en 2024, d’après les commentaires de son CTO Andrew Bosworth auprès de The Verge. L’entreprise travaille depuis 10 ans sur les technologies immersives et s’est imposée en leader sur le marché des casques de réalité virtuelle. Mais le marché considéré comme ayant le plus de potentiel est celui de la réalité augmentée, l’idée étant de remplacer le smartphone comme appareil informatique par défaut.

Cela suppose néanmoins que ces lunettes soient presque aussi compactes et légères que des lunettes de vue, tout en offrant des fonctionnalités plus attrayantes que ce qu’il est possible de faire aujourd’hui. Ce n’est pas une mince affaire. Beaucoup ont abandonné leurs efforts en la matière, notamment Apple et Google. La raison est simple : les technologies nécessaires ne sont tout simplement pas encore au point.


Des technologies de pointe pour une démonstration de force


Meta est plus impliquée que n’importe quelle autre entreprise sur le sujet, mais souffre des mêmes limitations. En 2022, la feuille de route de l’entreprise avait fuitée, révélant sa décision de sortir un premier modèle de lunettes (au nom de code « Orion ») en quantités très limitées, avec un accès réservé à certains développeurs et créateurs. C’est sa solution pour réussir là où les autres ont abandonné : utiliser des technologies très coûteuses et impossibles à produire en masse à l’heure actuelle.

Lors de l’interview accordée à The Verge le 21 décembre 2023, Andrew Bosworth a confirmé que des tests de ces lunettes débuteraient en interne au sein de Meta au cours de l’année à venir, et « qu’il y a de bonnes chances que les gens aient l’occasion de jouer avec en 2024. » Puis d’ajouter qu’il s’agit peut-être de l’appareil électronique le plus avancé jamais créé par l’espèce humaine dans le domaine de l’électronique grand public. Autant dire que les attentes risquent d’être élevées après ces déclarations.


Une version grand public pas avant 3 ans


Les rumeurs font état d’écrans MicroLED (Meta dispose de partenariats en la matière), dont la luminosité est suffisamment forte pour permettre un usage en extérieur et dont la consommation est relativement basse, et de guides d’ondes en carbure de silicium, qui peuvent fournir un champ de vision allant jusqu’à 70°. Mais rien n’a été confirmé à date. Surtout, ces technologies ne pourront probablement pas être intégrées à un produit grand public (avec un prix « raisonnable ») avant la fin de la décennie.

Néanmoins, pouvoir faire la démonstration de ces capacités, même avec un produit non disponible à l’achat, pourrait aider Meta à légitimer ses efforts auprès du public, des développeurs, et de ses actionnaires. En attendant, les curieux peuvent se tourner vers les Ray-Ban Meta, fruit d’un partenariat avec EssilorLuxottica. Pour de vraies lunettes AR grand public, il faudra attendre encore quelques années.

Sélectionné pour vous

ByteDance aurait annulé le Pico 5 pour concentrer ses efforts sur un rival à l'Apple Vision Pro



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.