« Mercato », un programme de transfert de compétences au service des start-ups deeptech

0



Bpifrance et France Industrie, l’organisation représentative de l’industrie dans notre pays, ont récemment dévoilé “Mercato”, un programme innovant conçu pour faciliter le transfert de compétences entre les grands groupes et les start-ups deeptech. Ces dernières publient les besoins en compétences qui leur permettraient d’accélérer leur développement sur une plateforme dédiée, les grands groupes ont alors la possibilité de mettre temporairement à disposition leurs collaborateurs pour répondre à ces besoins spécifiques.

Fortes de près de 50 000 emplois, les quelque 1 900 startups deeptech françaises sont au cœur de la dynamique économique du territoire et un levier clé de la réindustrialisation. Elles représentent 44% des startups industrielles et 118 sites actifs.

L’initiative stratégique Mercato s’inscrit dans le cadre du partenariat entre Bpifrance et France Industrie visant à renforcer la collaboration entre les grandes entreprises (Plus de 5 000 salariés) et les start-ups deeptech.

Le programme est déployé dans la continuité du plan Deeptech lancé par Bpifrance en partenariat avec Inria en janvier 2019 afin de favoriser l’émergence et le développement des startups du domaine. Depuis ses ambitions ont été revues à la hausse, et il vise la création annuelle de 500 start-ups deeptech et 50 sites industriels d’ici 2030.

Les premiers résultats sont encourageants, avec la construction de 17 usines par des entreprises deeptech en 2022, mais ne sont qu’une première étape vers cet objectif. A terme, l’ambition du service Mercato est qu’au moins 50% du flux de start-ups deeptech en pré-industrialisation puissent bénéficier du dispositif.

Des compétences complémentaires pour les startups deeptech

Le programme “Mercato” permet aux équipes fondatrices des startups deeptech, très largement scientifiques, de bénéficier de compétences complémentaires apportées notamment en industrialisation et business développement pour des durées variables de quelques jours à quelques mois et pour un maximum de 2 ans. Le dispositif permet ainsi le placement ponctuel de professionnels expert en financement, ressources humaines, réglementation, process industriels…

Il repose sur la loi sur le prêt de main-d’œuvre, permettant aux collaborateurs des grandes entreprises d’être temporairement mis à disposition des start-ups tout en étant assurés de retrouver ensuite leur poste.

Un modèle gagnant-gagnant

“Mercato” apporte des avantages significatifs aux deux parties prenantes. Pour les start-ups deeptech, c’est une opportunité d’accéder à des compétences-clés à moindre coût, voire gratuitement pour les placements courts. Pour les grandes entreprises, le programme représente une chance d’enrichir les parcours professionnels de leurs collaborateurs, de renforcer leur marque employeur tout en affirmant leur engagement envers l’innovation.

A ce jour, 19 start-ups ont déjà publié leurs recherches de compétences sur la page “Mercato” de la plateforme lesdeeptech.fr.

Gauthier Chicot, fondateur et président de DiamFab, société ayant bénéficié d’un des premiers placements, témoigne :

“Ce service peut changer la donne pour les startups deeptech qui en bénéficieront. Nous en sommes extrêmement satisfaits car, grâce au placement dont nous avons pu bénéficier, nous avons pu avancer beaucoup plus rapidement dans notre découverte du marché, positionner beaucoup mieux l’entreprise et accélérer notre exécution pour passer des étapes clés”.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.