le Process Mining, une technologie clé pour les entreprises adoptant l’IA

0



Le déploiement de l’IA au sein des entreprises est un objectif majeur pour 89 % des dirigeants interrogés dans le cadre du “Rapport 2023 d’Optimisation des Process” publié récemment par Celonis, un leader mondial en Process Mining. Cependant, malgré cet enthousiasme, 72 % d’entre eux expriment des craintes quant aux lacunes dans les process internes de leurs organisations, redoutant que celles-ci n’entravent le succès de l’intégration de l’IA au cours des deux prochaines années.

Basé à Munich, en Allemagne, et à New York, aux Etats-Unis, comptant plus de 20 bureaux à travers le monde, Celonis a développé une plateforme d’intelligence des process utilise une technologie de pointe en matière d’IA et de Process Mining qui offre aux entreprises un jumeau numérique en temps réel de l’ensemble de leurs process.

Le sondage à l’origine de ce rapport a été mené par Insight Avenue, un cabinet de conseil indépendant, spécialisé dans la recherche B2B et technologique, qui a interrogé 1 217  dirigeants d’entreprises du monde entier, générant un chiffre d’affaires supérieur à 500 millions de dollars et représentant divers secteurs.

Les chiffres-clés du rapport

Ce rapport met en évidence l’importance cruciale de l’optimisation des process organisationnels pour les dirigeants d’entreprises  :

  • 99 % estiment que l’optimisation des process est importante, voire essentielle pour atteindre leurs objectifs commerciaux ;
  • 84 % pensent que l’optimisation des process peut générer de la valeur à tous les échelons de l’entreprise ;
  • 83 % considèrent les process comme le levier le plus puissant et efficace pour créer de la valeur ;
  • 82 % estiment que l’optimisation des process est particulièrement cruciale en période d’instabilité économique, offrant une solution rapide pour réduire les dépenses et maîtriser la trésorerie.

Les cinq principaux facteurs qui stimulent l’optimisation des process selon les dirigeants d’entreprises sont :

  • L’intérêt pour l’exploitation des technologies émergentes telles que l’IA (70 %) ;
  • La réduction des coûts (69 %) ;
  • La pression concurrentielle (64 %) ;
  • L’évolution des attentes des clients (64 %) ;
  • La conformité à la législation ou à la réglementation (64 %).

Les dirigeants reconnaissent également les conséquences négatives de la non-optimisation des process sur leur organisation :

  • 63 % affirment que cela coûte du temps à leur département et réduit la productivité ;
  • 46 % déclarent que cela entraîne des occasions manquées de création de la valeur ;
  • 43 % disent que le manque d’efficacité leur coûte de l’argent ;
  • 39 % estiment que cela a un impact négatif sur le moral des employés ;
  • 19 % sont préoccupés par le fait que cela entrave l’innovation.

Conscients de l’importance critique de l’optimisation de leurs process et des coûts significatifs du statu quo, plus de 80 % des dirigeants interrogés adoptent une stratégie proactive sur ce sujet : 49% investissent déjà dans la technologie d’optimisation des process et 32% prévoient de le faire au cours des 3 prochaines années.

Les dirigeants ont été interrogés sur le fait que les entreprises n’exploitent pas davantage le levier des processus au sein de leurs départements alors qu’ils comprennent si clairement sa valeur. Les quatre principaux obstacles, tous identifiés par plus de 40% des dirigeants d’entreprises, sont les données et les équipes cloisonnées, la complexité des processus commerciaux, les difficultés à identifier les opportunités d’amélioration et la technologie héritée.

Alexander Rinke, co-fondateur et co-PDG de Celonis, commente ces résultats :

“Le potentiel des technologies émergentes, IA compris, est au premier plan des préoccupations de chaque entreprise en ce moment, et il est clair que les dirigeants d’entreprises comprennent la nécessité d’optimiser leurs process pour pouvoir exploiter ce potentiel. Cependant, ils sont confrontés à de nombreux obstacles qui freinent le déploiement de ces technologies : les départements utilisent des logiciels différents, les données et les équipes sont cloisonnées, les systèmes ne fonctionnent pas correctement ensemble, et les process sont difficiles à appréhender”. 

Il ajoute :

“Avec les récents progrès de notre plateforme d’intelligence des process, nous permettons à nos clients de surmonter ces obstacles et de rassembler leurs équipes autour d’une même matrice pour comprendre comment les process de leur entreprise fonctionnent de bout en bout et comment les améliorer rapidement”.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.