[CES 2024] Pour la conduite autonome, Nvidia séduit les constructeurs chinois avec Drive Thor

0



Les ambitions des constructeurs automobiles en matière de véhicule autonome seraient en berne ? Pas si on en croit Nvidia. A la veille du CES 2024, le roi du GPU donne des nouvelles de ses partenariats avec Mercedes-Benz, Polestar, Kodiak, Pebble et d’autres.

Et les usages pour l’intelligence artificielle vont au-delà de la conduite : assistants personnels embarqués, services de maintenance dynamiques, informations sur le trafic en temps réel, et même de nouveaux cycles de conception et de vente des véhicules, par le biais de la plateforme 3D collaborative Nvidia Omniverse. Bitone, Brickland, Configit, Katana Studio, WPP et ZeroLight font partie des éditeurs logiciel à développer des configurateurs en ligne à partir de la plateforme, et Lotus est le premier constructeur à l’avoir adopté pour la vente en ligne.


La conduite autonome, application phare de l’IA


Du côté de la conduite, Mercedes-Benz compte notamment dévoiler les derniers développements de son système d’exploitation MB.OS au travers de plusieurs modèles, dont un concept de Classe CLA utilisant le SoC Drive Orin de Nvidia pour la conduite autonome. Le groupe allemand s’appuie par ailleurs sur Omniverse pour concevoir, planifier et exploiter des usines de fabrication et d’assemblage.

De son côté, la start-up Pebble – spécialisée dans les véhicules de loisirs – dévoile son produit phare Flow, une caravane semi-autonome électrique également équipée de Drive Orin dont la production débutera avant la fin de l’année 2024. Enfin, Kodiak Robotics, spécialiste américain des technologies de conduite autonome pour les camions, présente un poids lourd autonome qui s’appuie sur les GPU de Nvidia pour traiter les énormes quantités de données collectées par ses caméras, ses radars et ses capteurs lidar.


Drive Thor plébiscité par les constructeurs chinois


En parallèle de ces annonces, Nvidia a annoncé que le chinois Li Auto, pionnier des véhicules électriques (VE) à autonomie étendue, a choisi Nvidia Drive Thor pour équiper ses flottes de dernière génération.

« L’industrie du transport adopte le calcul centralisé pour la conduite hautement automatisée et autonome », a déclaré Xinzhou Wu, vice-président de l’automobile chez Nvidia. « L’ordinateur embarqué pour l’IA qui règne est le Drive Orin, mais les constructeurs automobiles se tournent de plus en plus vers les capacités avancées de son successeur, Drive Thor, pour leurs futures feuilles de route ».

Drive Thor intègre une large gamme de fonctions dans une seule plateforme, offrant des capacités de conduite et de stationnement autonomes, de surveillance du conducteur et des passagers, et des fonctions d’assistance dans le cockpit.

Outre Li Auto, Lenovo présentera sa feuille de route pour l’informatique automobile embarquée au CES, et son nouvel ordinateur Lenovo XH1 sera basé sur Drive Thor. De leur côté, les constructeurs Great Wall Motor (GWM), Zeekr (marque de Geely) et Xiaomi ont décidé d’adopter Drive Orin pour leurs systèmes de conduite.

Sélectionné pour vous

Isomorphic Labs, filiale d'Alphabet spécialisée dans la découverte de médicaments, s'associe avec deux géants pharmaceutiques



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.