Au CES 2024, Samsung prône l’IA partout et pour tous

0



Samsung met les bouchées doubles pour intégrer l’intelligence artificielle dans son portefeuille de produits. Hier, lors d’une conférence de presse au CES 2024, le groupe coréen a dévoilé sa vision de « l’IA pour tous » avec comme objectif de « rendre l’expérience des appareils connectés plus sûre, plus inclusive et plus économe en énergie ». Et pour réaliser cela, sa stratégie porte notamment sur l’hyper-connectivité entre ses différents appareils, à commencer par ses PC portables et ses smartphones.

La firme a ainsi dévoilé plusieurs améliorations au niveau de sa série Galaxy Book4. Celle-ci profite de fonctions de connectivité supplémentaires ainsi que des fonctions d’IA via Microsoft Copilot. Ce dernier connecte la gamme de PC portables au smartphone Samsung Galaxy « pour les faire fonctionner ensemble de manière transparente, de sorte qu’il ressemble à un seul appareil ». Ainsi, Copilot peut rechercher, lire ou résumer les messages texte du smartphone Galaxy d’un utilisateur et même créer et envoyer automatiquement des messages au nom d’un utilisateur directement depuis le PC sans avoir à allumer le smartphone et à ouvrir chaque application individuelle.


Un rapprochement tablette et PC opéré


Au-delà des fonctions d’IA, la série Galaxy Book4 peut désormais transformer la caméra des smartphones Samsung Galaxy en webcam PC, en l’utilisant pour les appels vidéo sur les applications de visioconférence. Les utilisateurs peuvent basculer librement entre les caméras avant et arrière d’un simple clic sur leur PC, avec, à la clé, des fonctions tels que le flou d’arrière-plan et le cadrage automatique. L’ensemble des fonctions de connectivité devraient être disponibles courant mars.

Et Samsung ne compte pas s’arrêter ici. Le Galaxy Book4 peut être associé à d’autres appareils Galaxy, à l’instar de la Tab S9 Ultra – qui peut être utilisée comme moniteur PC supplémentaire – ou des Galaxy Buds2 Pro – gage d’une meilleure qualité sonore.


L’essentiel du Smarthome adopte l’IA


En parallèle, la firme a dévoilé toute une panoplie de produits électroménager qui bénéficient de l’intelligence artificielle. Le premier d’entre eux, Ballie, n’est autre que le robot IA roulant de la firme. Présenté pour la première fois au CES 2020, il est aujourd’hui capable d’interagir avec d’autres appareils de la maison pour fournir des services personnalisés tels que la prise en charge de tâches fastidieuses ou la projection d’images et de vidéos sur les murs afin que les utilisateurs puissent visualiser des informations clés pour leur vie quotidienne, telles que la météo ou d’autres contenus pertinents, où qu’ils soient.

Le réfrigérateur Flex à 4 portes sur mesure profite également d’un coup de pouce avec l’IA. Il dispose d’un écran de 32 pouces doté de AI Vision Inside qui utilise une caméra interne pour reconnaître jusqu’à 33 aliments différents qui sont mis dans et sortis du réfrigérateur et suggère des recettes utilisant ces ingrédients. Les utilisateurs peuvent également définir des « dates limites de consommation » sur l’écran du réfrigérateur avec AI Family Hub, ce qui permet ensuite au réfrigérateur d’envoyer une notification lorsque la date définie approche.

Enfin, notons que la technologie d’IA de Samsung s’étend également à sa laveuse et sécheuse tout-en-un. Baptisé Bespoke AI Laundry Combo, elle est dotée de l’AI Hub, un écran LCD de 7 pouces qui agit comme un centre de contrôle intuitif pour la gestion du linge. Il personnalise le lavage et le séchage en mémorisant les habitudes des utilisateurs et en utilisant l’apprentissage automatique pour suggérer des cycles.


« Mieux connecter les utilisateurs et les appareils grâce à l’intelligence spatiale »


Pour le constructeur sud-coréen, « l’IA spatiale est la clé » pour concrétiser sa vision d’hyper-connectivité. Elle aidera notamment mieux les appareils à comprendre l’espace de vie et les routines de l’utilisateur, et, in fine, pousser à une expérience de gestion domestique plus personnalisée. Ainsi, Samsung a procédé à quelques changements au niveau de son applications de contrôle SmartThings. Pour mémoire, les utilisateurs peuvent, directement depuis un smartphone ou une tablette surveiller l’électroménager de leur maison et tout autre appareil électronique compatible.

Désormais, SmartThings utilise LiDAR sur des appareils connectés tels que des robots aspirateurs pour créer des plans d’étage numériques afin que les utilisateurs puissent facilement vérifier l’état et l’emplacement de tous leurs appareils. Samsung ajoute qu’en mars, une fonction de vue cartographique 3D sera également disponible sur les smartphones et téléviseurs Samsung. Grâce à des capteurs et à l’IA, SmartThings pourra donc détecter des circonstances inhabituelles, comme une chute, et envoyer des alertes aux familles et aux soignants désignés, précise le géant.


L’industrie automobile n’est pas en reste


Samsung a également étendu ses développements dans l’industrie automobile, à commencer par un partenariat avec Hyundai Motor Group. Via ce rapprochement, les utilisateurs auront accès aux services Home-to-Car et Car-to-Home, grâce à la connectivité SmartThings. « Grâce au véhicule défini par logiciel de Hyundai Motor Group, SmartThings fonctionnera désormais avec les véhicules Hyundai, Kia et Genesis via l’application », a déclaré Haeyoung Kwon, responsable du centre de développement de l’infodivertissement et de la sous-division d’exécution SDV 13 du groupe Hyundai Motor.

SmartThings s’installe également dans les véhicules ; les utilisateurs pourront utiliser des commandes vocales pour exécuter à distance des fonctions dans leur voiture, comme la chauffer à l’avance ou ouvrir et fermer les fenêtres. La connectivité SmartThings va également dans l’autre sens, les utilisateurs pouvant contrôler les fonctions de la maison depuis leur véhicule. Les utilisateurs pourront ouvrir et fermer automatiquement les portes de garage en fonction de l’emplacement de la voiture, ainsi que réguler la température de la maison. Toutes ces actions peuvent être effectuées via des commandes vocales.

Dans cet avenir d’appareils profondément interconnectés basés sur l’IA, Samsung reconnaît que la sécurité et la confidentialité sont inhérentes. Des solutions ont donc été présentées, à l’instar de Knox Matrix qui fournit désormais un chiffrement de bout en bout sur de nombreux smartphones et téléviseurs de la gamme Galaxy.

Sélectionné pour vous

Accélérateurs pour l'IA : Google affronte un procès pour violation de brevets lié à ses TPU



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.