Sorare va accepter les paiements en euros grâce à Mangopay

0



Le jeu de fantasy sports basé sur la blockchain Sorare annonce ce lundi un partenariat avec le fournisseur d’infrastructures de paiement pour les plateformes Mangopay. Celui-ci permettra aux joueurs d’utiliser Sorare sans avoir besoin de recourir à un portefeuille de cryptomonnaies. Ils pourront connecter l’application à leur compte bancaire, et déposer ainsi que retirer de l’argent en euro, en dollar et en livre sterling.


Ce partenariat permettra de toucher davantage de joueurs, pour lesquels l’ouverture d’un wallet crypto constituait un obstacle technique. Le déploiement est prévu « début août », à temps pour la reprise des championnats de football européens.


5 millions d’utilisateurs


« Sorare s’est construit sur la technologie blockchain parce que nous croyons qu’elle peut offrir des avantages uniques aux fans de sport et aux joueurs en termes d’authenticité, de rareté et de portabilité. Toutefois, les nouvelles technologies doivent être accessibles à tous si l’on veut qu’elles réalisent leur plein potentiel », déclare dans un communiqué Nicolas Julia, PDG et cofondateur de Sorare.


Jusqu’à présent, l’utilisation d’un portefeuille de cryptomonnaies (tel que Metamask ou un wallet Coinbase) était indispensable pour déposer des fonds sur Sorare, afin d’acheter des cartes aux enchères ou sur la marketplace sous forme de jetons non fongibles (NFT). La seule monnaie d’échange utilisée était l’ethereum.  


Sorare, fondé en 2018, revendique cinq millions d’utilisateurs enregistrés dans 180 pays, et la croissance de sa base d’utilisateurs est au cœur de sa stratégie puisque la start-up française a l’intention d’être leader mondial sur le marché du fantasy sport. La plateforme dispose de partenariats avec des ligues sportives dans le football, le basket et le baseball. Valorisée 4,3 milliards de dollars lors de sa dernière levée de fonds, elle emploie environ 150 salariés en France et aux États-Unis. a

Sélectionné pour vous

Interventions de Binance auprès des étudiants français : sensibilisation ou opération marketing ?



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.