SEI Network : le layer 1 le plus rapide, spécialisé dans le trading

0


Depuis quelque temps, plusieurs projets se démarquent du reste de l’écosystème crypto, grâce à l’évolution fulgurante du prix de leur jeton. SEI en fait partie, avec un prix multiplié par sept en quelques mois seulement. Mais que propose cette blockchain ? Fait-elle partie des pépites à intégrer à votre portefeuille pour devenir riche à coup sûr ? Pour vous laisser en juger par vous-même, nous vous proposons ici de passer aux cribles les points essentiels de ce projet : utilité, technologie, équipe, levée de fonds, tokenomics, feuille de route, etc … Embarquez pour un tour d’horizon rapide et complet !

Temps de lecture estimé : 9 minutes

Le concept et la technologie du projet

SEI Network est une blockchain se voulant être la plus rapide du monde avec des frais peu élevés, spécialement conçue pour le trading de cryptomonnaies et la création d’échanges décentralisés (DEX).

Elle fonctionne en Proof of Stake et a été construite avec utilisant le SDK de Cosmos, connu pour sa qualité et sa fiabilité.

Comparatif entre SEI et les autres blockchainsComparatif entre SEI et les autres blockchains
Comparatif entre SEI et les autres blockchains – source : sei.io

SEI propose de résoudre le trilemme des plateformes d’échanges, qui devaient jusqu’à présent choisir entre leur décentralisation, leur scalabilité et l’efficience de leur capital, ne pouvant pas améliorer ces trois critères en même temps, comme le résume très bien le schéma ci-dessous.

Trilemme des exchangeTrilemme des exchange

Pour parvenir à concilier ces trois critères, l’équipe de SEI a pensé les choses différemment.

Elle a amélioré le Cosmos SDK sur lequel elle s’est appuyée pour construire sa blockchain. Elle y a intégré un CLOB (Central Limit Order Book), une version décentralisée des carnets d’ordres, que toutes dApp construites sur SEI peuvent utiliser. Ceci leur permet d’éviter l’inefficience du capital propre aux AMM (Automated Market Maker).

Elle a aussi optimisé le mécanisme de consensus de Tendermint, afin que les transactions puissent être finalisées en à peine 600 millisecondes (actuellement 380 ms). Avec une capacité de 20 000 transactions par secondes, c’est la blockchain la plus rapide du marché. Le mécanisme de consensus utilisé s’appelle le Twin Turbo et utilise deux fonctionnalités pour arriver à ses performances :

  • La propagation intelligente des blocs qui consiste (entre autres) à n’envoyer que le hash des transactions au lieu des transactions complètes, ce qui augmente le débit.
  • Le traitement optimiste des blocs qui permet de réduire la latence

L’équipe a, de plus, permis à certaines opérations d’être traitées en parallèle par les validateurs (à l’instar de Solana et d’Aptos), toujours dans l’optique d’obtenir une rapidité maximale.

C’est d’ailleurs la diversité et le nombre de ces validateurs qui permettent de garantir la décentralisation du réseau.

Pour couronner le tout, SEI offre en plus un système de protection contre le front running, appelé FBA (Frequent Batch Auctioning). Sans entrer dans les détails, cela consiste à regrouper des ordres au marché présents sur le carnet d’ordre, et à les exécuter en même temps à un prix moyen, plutôt que les uns après les autres.

Histoire de SEI, équipe et investisseur

Le projet à vu le jour en 2022, suite à l’association de plusieurs anciens de chez Robinhood, GoogleDatabricks, Goldman Sachs ou encore Nvidia qui ont créé Sei Labs, la start up à l’origine de la blockchain et en charge de son développement.

Il est cependant difficile de trouver des informations précises sur leurs noms, leurs fonctions ou leurs rôles respectifs.

L’entreprise est enregistrée aux États Unis et a levé 85 millions de dollars US en trois rounds auprès d’une vingtaine d’investisseurs :

  • 5 millions en aout 2022 auprès de Coinbase Ventures, Delphi Digital, Hudson River Trading, GSR, Hypersphere, Flow Traders, Kronos Research, etc …
  • 30 millions le 11 avril 2023 auprès de Jump, Distributed Global, Multicoin, Asymmetric, Flow Traders, Hypersphere, Bixin Ventures, OKX Venture, etc…
  • 50 millions le 12 avril 2023 auprès de Bitget et Foresight Venture.

Peu après la première levée de fonds, l’équipe s’est rapidement attelée au développement de la blockchain et a mis en place un testnet incitatif, avec une promesse d’airdrop pour les utilisateurs les plus assidus.

Le mainnet a été lancé le 16 aout 2023, après la mise en place d’une launchpool sur Binance.

La tokenomic du SEI

Avec la blockchain, l’équipe a bien sûr lancé un token, le SEI, dont l’utilité n’a rien de très originale. Il sert à sécuriser la blockchain via le staking, à payer les frais de transactions et à prendre part aux décisions de gouvernance à travers des votes.

Le nombre de jetons maximal sera de 10 milliards en 2030, car ceux-ci sont émis progressivement au fil du temps, comme le montre le graphique ci-dessous.

Libération progressive des jetons SEI dans le temps Libération progressive des jetons SEI dans le temps
Libération progressive des jetons SEI dans le temps – source : token.unlocks

À l’heure actuelle, c’est seulement 21 % de la supply totale qui est en circulation. Les investisseurs privés que nous avons nommés plus haut commencerons à recevoir leurs jetons le 15 aout 2024. Aux vues des sommes qu’ils ont injectés dans le projet et des bénéfices qu’ils peuvent en tirer (x 146 au moment de l’écriture de ces lignes pour les investisseurs d’aout 2022 qui payé leurs SEI 0.005 dollar US par unité), il y a fort à parier qu’ils en vendront alors tout ou partie de leur allocation.

La distribution des jetons est la suivante :

Répartition du jeton SEIRépartition du jeton SEI
Répartition du jeton SEI – source : blog de SEI

Les informations concernant les 48 % alloués à la réserve de l’écosystème sont assez opaques, et on ne sait pas exactement à quoi ils serviront. L’équipe a simplement communiqué trois cas d’utilisation sans donner plus de détails sur leur répartition ou leur temporalité :

  • Récompenses de staking : les validateurs sont payés avec cette réserve.
  • Incitations à participer à l’écosystème : l’équipe prévoit de distribuer des SEI aux projets, aux développeurs et aux contributeurs au sens large, qui permettent de développer l’écosystème.
  • Airdrops et testnet incitatif : une part de la réserve a été utilisée pour payer les utilisateurs du testnet (voir plus loin) et servira à financer de futurs airdrops.

Écosystème, communauté et feuille de route

Live depuis quelque mois seulement, l’écosystème de SEI n’a pas encore très développé et compte seulement quelques dApp, regroupant une TVL totale d’environ 11.2 millions de dollars US.

VL et DeFi sur l'écosytème SEI VL et DeFi sur l'écosytème SEI
TVL et DeFi sur l’écosytème SEI – source : Defillama

Sur le site officiel de SEI, on retrouve cependant une centaine d’autres projets en tous genres (portefeuille non custodial, DeFi, metaverse, Real World Asset, etc…) qui sont (ou devraient bientôt) être disponible sur la blockchain. Elle devrait aussi attirer une grande partie des jeux Web 3 qui pourront profiter de sa rapidité.

Il est néanmoins difficile de savoir quelle est la suite du projet envisagée par l’équipe, car malgré nos recherches, nous n’avons pu trouver aucune feuille de route précisant les étapes à venir.

Il est tout de même certain que l’équipe cherche à créer une communauté engagée, en demandant à ses membres de réaliser différentes tâches pour obtenir des rôles (de Crew à Colonel) permettant d’accéder à certains avantages.

Rôles de la communauté SEI et avantages associésRôles de la communauté SEI et avantages associés
Rôles de la communauté SEI et avantages associés – source : Sei Marines

Il faut dire que la communauté que le projet avait commencé à monter durant son testnet incitatif a perdu une grande partie de ses membres. Ces derniers se sont en effet détournés du projet qui avait promis un airdrop en remerciement du travail effectué. Si SEI n’a pas menti et a bien largué quelques jetons, le montant a cependant été ridicule face au travail demandé. La majorité des élus ont reçu l’équivalent de quelques dollars à peine, pour plusieurs heures passées à effectuer des dizaines de tâches sur un testnet pas très fluide et rempli de bugs. Nombreux d’entre eux ont eu l’impression de s’être fait arnaquer et ont préféré passer à autre chose.

Le mot de la fin

SEI est une blockchain prometteuse, qui a clairement identifié son secteur d’activité (les échanges décentralisés) et répond à une réelle demande en ce qui concerne le trilemme des exchange. Si ses performances réelles sont conformes à la théorie en cas d’utilisation massive, elle pourrait bien attirer de nombreux projets.

Nous regrettons cependant, qu’à l’instar de Celestia, la tokenomics n’ait pas été pensée pour favoriser les investisseurs privés. Cela ne veut pas dire pour autant que le jeton SEI ne prendra pas de valeur, surtout en cas de bullrun où les investisseurs sont moins regardants sur ce critère pourtant décisif.

L’avenir du projet dépend surtout de son adoption par les développeurs et les utilisateurs, et il est souhaitable pour le cours du jeton que sa communauté ne lui tourne pas le dos une fois de plus.

Si vous souhaitez investir et parier sur la hausse de ce jeton, nous vous conseillons par ailleurs d’essayer la blockchain et ses dApps pour vous faire une idée concrète de son potentiel par vous-même.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.