pourquoi il faut se préparer au halving d’avril 2024 ?

0



Au printemps 2024, Bitcoin va connaître une opération mathématique qui va aboutir à diviser par deux son rythme de production. Jusqu’à présent, ces « halvings » ont entraîné de fortes montées de son cours…

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Le bitcoin, comment ça marche ? Le Groupe SII et l’École des technologies numériques avancées (ETNA) ont élaboré une émission diffusée…

Début avril 2024 (ou peut-être vers la fin mars), un événement majeur, baptisé « halving », va se produire dans l’histoire du Bitcoin. Si l’on s’en tient à ce qui s’est produit jusque-là, cette opération devrait logiquement aboutir à une montée spectaculaire du cours de cette monnaie

La sage idée de Satoshi Nakamoto

Satoshi Nakamoto, l’inventeur présumé de Bitcoin – resté inconnu à ce jour – a conçu cette cryptomonnaie suite au krach financier qui a frappé le monde en 2008. Il a donc souhaité lui intégrer des mécanismes protecteurs, à même d’éviter que son cours puisse jamais s’écrouler à l’excès. Il a notamment voulu éviter l’effet « planche à billets ».

Des conséquences de la planche à billets

C’est bien connu : plus un État dépense, plus il est en mesure d’engendrer des dettes. L’une des solutions imaginées consiste à faire fonctionner la « planche à billets » : de nouveaux euros ou dollars sont imprimés et le gouvernement peut alors rembourser plus aisément ses dettes. Pourtant, cette « monnaie de singe » ne correspond pas à une production réelle de biens, et donc elle perd peu à peu sa valeur.

La révolution de la blockchain : définition, fonctionnement et perspectives

La règle des 21 millions de BTC

Pour éviter une telle pratique, Nakamoto a fait en sorte que Bitcoin ait un statut comparable à l’or et ne soit ainsi disponible qu’en quantité limitée. Il a établi une règle : il n’y aura jamais que 21 millions de BTC (bitcoins) et pas un de plus.

Pour y parvenir, Nakamoto a établi le principe du « halving » (division par deux).

Une division qui a lieu tous les 4 ans

Comment fonctionne le « halving » ? Tous les quatre ans, le rendement en Bitcoin des opérations de minage (production de BTC) est divisé par 2. Ce rythme est censé correspondre à l’augmentation de la puissance de calcul des ordinateursordinateurs. La production de BTC a donc suivi cette évolution :

  • à l’origine, en 2009, 50 nouveaux bitcoins étaient créés toutes les 10 minutes ;
  • le 1er halving a eu lieu le 28 novembre 2012 : 25 bitcoins émis toutes les 10 minutes ;
  • 2halving à la mi-2016 : ce nombre s’est réduit à 12,5 ;
  • 3halving : le 11 mai 2021, la production de bitcoins est tombée à 6,25 en 10 minutes.

Une valeur multipliée par 4 ?

Si l’on s’en tient à ce qui s’est passé lors des précédents « halvings », la valeur du BTC devrait théoriquement être fortement multipliée au cours des mois à venir :

  • ainsi, en 2013, suite au 1er halving, le cours du BTC est passé de 13 $ à 1 152 $ ;
  • suite au 2halving, le cours a progressivement monté, passant de 664 $ à 17 760 $ ;
  • après le 3halving, il est passé de 9 774 $ à  67 549 $.

Comment expliquer de telles montées ? Par la loi de l’offre et de la demande. Dans la mesure où les BTC deviennent plus rares, leur prix est censé monter. Et de fait, depuis la fin 2023, cette cryptomonnaie a repris son ascension. Il reste que l’avenir est un livre grand ouvert.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.