La CFTC souhaite mettre un terme au pseudonymat dans la DeFi

0


La CFTC repart à l’attaque – Suite à l’effondrement avec fracas de la plateforme FTX, les régulateurs américains se sont intéressés de plus près aux cryptos. Ainsi, ces derniers tentent maintenant d’appliquer un cadre réglementaire à l’écosystème. Du côté de la CFTC américaine, il semblerait que la DeFi soit le nouveau sujet phare.

La CFTC souhaite encadrer la DeFi

La Commodity Futures Trading Commission (CFTC) est une agence fédérale qui a pour mission de réguler le marché des contrats à terme et des options aux États-Unis.

Récemment, celle-ci a publié un rapport complet de 79 pages au sujet de la finance décentralisée (DeFi). Dans un premier temps, ce rapport revient sur les définitions, ce qu’est et comment fonctionne la DeFi.

Celle-ci souligne ensuite les avantages de la DeFi, tels que l’inclusion financière et l’efficacité des marchés. Toutefois, la CFTC pointe également du doigt les risques aussi bien techniques, que ceux associés à la volatilité.

Face à ces risques, la CFTC juge qu’il reste encore plusieurs défis réglementaires à traiter. Néanmoins, l’agence explique vouloir appliquer une réglementation sans étouffer l’innovation dans le domaine.

La CFTC veut réduire l’anonymat

Dans son rapport, la CFTC voit un ennemi de taille : l’anonymat. En effet, les utilisateurs des cryptomonnaies sont au mieux pseudonyme et au pire anonyme. Une situation compliquée pour la CFTC qui considère que cela peut alimenter le blanchiment d’argent.

« Le pseudonymat et la désintermédiation qu’offrent la plupart des systèmes DeFi posent de sérieux problèmes aux décideurs politiques qui doivent s’assurer que les régimes de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme (LBC/FT) sont efficaces et qu’ils offrent aux consommateurs des protections appropriées et des recours contre les victimes. »

Ainsi, le rapport aborde la nécessité d’identité décentralisée, en particulier pour mener à bien les politiques de KYC et d’AML. Toutefois, le rapport met également l’accent sur le besoin d’équilibre entre la validation des identités et les considérations relatives à la confidentialité des utilisateurs.

Quoi qu’il en soit, il est fort probable que les États-Unis, par le biais de la CFTC, durcissent les politiques relatives à la DeFi, notamment au niveau du pseudonymat qui y règne.

Évidemment, cela fait plusieurs mois que la CFTC multiplie les attaques à l’encontre de la crypto. Ainsi, plusieurs plateformes de grande envergure ont eu à faire à l’agence vis-à-vis des produits dérivés proposés aux clients.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.