Ethereum : le débat sur l’augmentation de la limite de gas explose

0


Le 10 janvier, lors d’un AMA sur Reddit, Vitalik Buterin s’est déclaré favorable à une augmentation de la limite de gas sur Ethereum. En effet, celle-ci n’a pas été augmentée depuis près de 3 ans. Néanmoins, cet avis ne semble pas faire l’unanimité au sein des développeurs d’Ethereum.

Vitalik souhaite augmenter la limite de gas

Questionné sur les frais de transactions lors d’un AMA, Vitalik Buterin a déclaré qu’il serait raisonnable de « modestement augmenter » la limite de gas de 33 %. Par conséquent, celle-ci passerait de 30 à 40 millions d’unités de gas.

En pratique, cela permettrait d’augmenter le montant maximal de gas qui pourrait être dépensé par les transactions dans un bloc. De ce fait, cela assurerait une réduction temporaire des frais de transaction en limitant la congestion.

Néanmoins, il semblerait que l’avis du cofondateur d’Ethereum fait l’objet d’un débat au sein des développeurs.

Vitalik Buterin, cofondateur d'Ethereum, veut réduire les frais, mais ce n'est pas sans en contrarier certains.Vitalik Buterin, cofondateur d'Ethereum, veut réduire les frais, mais ce n'est pas sans en contrarier certains.
Vitalik Buterin, cofondateur d’Ethereum

Un avis qui ne fait pas l’unanimité

Au lendemain de cet AMA, le développeur Marius Van Der Wijden a pris la parole sur X. Ainsi, ce développeur qui travaille notamment sur le client Geth, a publié un article de blog revenant sur cette potentielle hausse de la limite de gas.

Dans son article, Marius Van Der Wijden décrit plusieurs difficultés liées à l’augmentation de la limite de gas.

Dans un premier temps, cela pourrait entraîner une augmentation du nombre de blocs non validés. En effet, comme les blocs contiennent plus de transactions, ils sont plus gros. Par conséquent, il pourrait être plus compliqué pour les nœuds de traiter ces blocs de plus grande taille.

Dans un second temps, cela pourrait augmenter la latence du réseau, du fait du temps de traitement de bloc plus grand. Cela pourrait également augmenter les prérequis matériels nécessaires à l’opération d’un nœud.

Enfin, selon lui, une limite de gaz plus élevée impliquerait une croissance importante de la taille de la chaîne. Cela pourrait affecter les temps de synchronisation et les exigences de stockage. 

Toutefois, cet avis est, lui aussi, controversé. Selon certains calculs, cette augmentation de la limite de gas entraînerait au pire une augmentation de la taille des blocs de 1Mo. Une situation viable pour certains, mais qui pourrait avoir des effets négatifs pour d’autres.

Une fois n’est pas coutume, la communauté va devoir continuer à débattre et ce sera aux validateurs de décider s’ils souhaitent, au cas par cas, augmenter ou non cette limite de gas.

De son côté, le cours de l’ETH continu de monter. Ainsi, après avoir passé la barre des 2 400$, le jeton a atteint les 2 600$ dans la journée du 11 janvier. Selon certains observateurs, les traders seraient en train de se positionner en fonction d’une potentielle approbation d’un ETF Ethereum.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.