ETF Bitcoin au comptant : la « guerre des frais » est déclarée

0


Alors que la course aux ETF Bitcoin que mènent ceux que l’on surnomme les titans de Wall Street n’est pas terminée, la récente escalade annoncée dans la guerre des frais pour les ETF Bitcoin nous montre donc que l’histoire des ETF Bitcoin au comptant ne fait in fine que commencer. En effet, de nombreux acteurs importants de Wall Street, en attente de la sacrosainte approbation de la Securities and Exchange Commission aux USA, ont révisé leurs tarifs.

La compétition continue entre les titans de la Finance

L’intensification de la compétition entre les géants financiers pour les ETF Bitcoin au comptant se manifeste par la modification des tarifs dans leurs formulaires S-1, une démarche essentielle pour obtenir l’approbation de la SEC. Tous l’ont rempli et modifié. Une fois ces derniers déposés, il ne reste plus que 48 h à la SEC pur donner sa décision.

Récapitulons donc. BlackRock propose un frais de 0,20% pendant la première année ou jusqu’à ce que l’ETF atteigne 5 milliards de dollars d’actifs, augmentant ensuite à 0,30%. WisdomTree fixe ses frais à 0,5%, tandis que Franklin Templeton et Fidelity optent respectivement pour des frais de 0,29% et 0,39%.

Invesco/Galaxy offre une année sans frais, puis passe à 0,59%, et VanEck fixe ses frais à 0,25%. Ark Invest & 21 Shares et Bitwise attirent l’attention avec aucun frais pour les six premiers mois ou jusqu’à atteindre 1 milliard de dollars d’actifs, avant de passer respectivement à 0,25% et 0,24%. Grayscale a réduit ses frais de 2% à 1,5%.

En d’autres termes, la lutte pour attirer les investisseurs en offrant des taux plus attractifs commence. Une « guerre de frais » décrite par Eric Balchunas, analyste pour Bloomberg.

La guerre des frais, l’arbre qui cache l’ETF Bitcoin ?

Ces changements dans les formulaires S-1 et la compétition féroce en matière de tarification révèlent une adaptabilité et une agressivité commerciale parmi les acteurs de Wall Street dans le secteur naissant des ETF Bitcoin au comptant.

Cette dynamique pourrait façonner l’avenir du marché des cryptomonnaies, avec des implications importantes pour les investisseurs et les régulateurs aussi bien aux USA que dans le monde. Le cours du BTC étant en première ligne pour essuyer les coups, comme en témoigne sa volatilité récente.

Notons cependant que cette bataille autour des frais reste pour le moment secondaire. Ne soyons pas dupes. A l’image de l’actualité ce lundi qui est bien calme ,il semblerait que tous, investisseurs, baleines, médias et autres membres de notre écosystème soyons pendus aux lèvres de la SEC non pas en attendant Godot, mais en attendant l’approbation des ETF Bitcoin. D’après BlackRock, nul doute que le résultat tombera mercredi.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.