ETF Bitcoin au comptant : la guerre des frais continue avec Franklin Templeton !

0


Avec 11 ETF Bitcoin au comptant approuvés par la Securities and Exchange Commission (SEC) ce 10 janvier 2024, la concurrence est rude entre les différents émetteurs. Ces derniers rivalisent de coup de comm’ et de réductions (généralement temporaires) de leurs frais. Le géant de la gestion d’actifs Franklin Templeton tente de doubler tout le monde, en tirant encore plus sur sa marge.

Les 11 concurrents veulent tous avoir l’ETF Bitcoin au comptant N°1 du marché

Le titan financier Franklin Templeton (1 400 milliards de dollars d’actifs sous gestion) est un des derniers arrivés dans la course aux ETF Bitcoin au comptant (en septembre 2023). Mais, cela n’a pas empêché la validation de son fonds négocié en bourse du roi des cryptos dès ce 10 janvier, avec 10 autres concurrents.

Si les ETF spot BTC de VanEck et Bitwise misent sur la générosité pour attirer les investisseurs, avec des dons aux développeurs Bitcoin de 5 % et 10 % sur leurs bénéfices respectifs, Franklin Templeton mise en quelque sorte sur l’avarice des investisseurs.

En effet, le colosse de la gestion d’actifs a déposé un formulaire (Form 8-K) devant la Securities and Exchange Commission ce 11 janvier, pour signaler qu’il allait réduire encore plus ses frais sur son Franklin Bitcoin ETF, coté à la bourse de Chicago du CBOE BZX.

Des frais à 0,19 % pour Franklin Templeton, qui dit mieux

Avant même l’approbation de la SEC et le premier jour de cotation des ETF Bitcoin au comptant, nous vous avions relaté l’âpre bataille sur les frais de commission que se livraient déjà les émetteurs de ces fonds.

Franklin Templeton en rajoute donc une couche, en précisant à la SEC qu’il abaissait (dès ce vendredi 12 janvier) ses frais annuels de 0,29 % à 0,19 %. Cela en fait – pour l’instant ! – l’ETF spot BTC avec les frais les plus faibles de ce jeune marché fraîchement débuté. Si l’on exclut bien sûr les réductions temporaires que beaucoup proposent pour attirer les premiers investisseurs.

À ce sujet des réductions momentanées, Franklin Templeton n’est là aussi pas en reste. En effet, son document à la SEC précise que « pour une période allant du 12 janvier 2024 au 2 août 2024 », les frais seront de « 0,00 % », mais seulement pour « les premiers 10 milliards de dollars d’actifs du Fonds ».

Avec en plus une CEO, Jenny Johnson, qui a récemment révélé posséder personnellement des bitcoins, des ethers et des tokens de la finance décentralisée (DeFi), le groupe Franklin Templeton semble croire dur comme fer à son pari d’un ETF BTC au comptant. Le gestionnaire d’actifs se donne donc tous les moyens pour être parmi les premiers, même si l’encore plus grand géant BlackRock a tiré la couverture des volumes d’échanges sur la première journée de cotation du 11 janvier 2024.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.