En attendant les ETF Bitcoin : les « perles » de Gary Gensler, président de la SEC

0


Un régulateur très « comique ». Ah, Gary Gensler ! L’actuel président de la Securities and Exchange Commission (SEC), nommé à ce poste par Joe Biden en avril 2021, est un fanatique ennemi du secteur de Bitcoin (BTC) et des crypto-actifs. Mais la colère est mauvaise conseillère, et Gary Gensler s’est souvent retrouvé dans des situations… disons très gênantes face à des décideurs politiques. Sans même parler du dernier fiasco, ce 9 janvier, sur le piratage du compte X (ex-Twitter) de son institution, que la cryptosphère raille avec virtuosité.

Le chef de la SEC incapable de répondre devant les membres du Congrès des États-Unis

Au cours de 2023,le président de la Securities and Exchange Commission s’est retrouvé à plusieurs reprises dans l’embarras face au Sénat et à la Chambre des représentants (House of Representatives) des États-Unis – càd les deux chambres parlementaires US, formant le Congrès.

Dès avril 2023, Gary Gensler a ainsi vécu un grand moment de solitude devant les représentants de la House, en bafouillant et se montrant incapable de répondre à la question : « Est-ce que, oui ou non, Ethereum (ETH) est classable est une valeur mobilière (security) ? ». Étant donné que c’est le métier de sa Commission des valeurs mobilières, les décideurs politiques espéraient sans doute qu’il réussirait à répondre. Mais non.

Rebelote quelques mois plus tard, devant les sénateurs US cette fois. Alors que Gary Gensler critiquait (comme toujours) les acteurs liés aux crypto-actifs (un secteur « rempli de fraude, d’abus et de mauvaise conduite » d’après ses propres mots), les sénateurs de la Commission des banques ne l’ont pas loupé. Le sénateur Républicain Tim Scott a demandé à Gary Gensler « d’arrêter d’étouffer l’innovation », et que la SEC devait plutôt stimuler l’innovation (on en est loin !).

Gary Gensler est incapable de dire pourquoi Bitcoin est une commodity, mais sait refusé ses ETF

Et encore une dernière fois, fin septembre 2023, la Commission des services financiers de la Chambre des représentants a menacé Gary Gensler et la SEC d’être assignés à comparaître s’ils continuaient de se montrer non-constructifs avec les élus du Congrès.

Durant la même audition mentionnée juste ci-dessus, le président de la Securities and Exchange Commission s’est également montré incapable d’expliquer aux législateurs pourquoi Bitcoin est une marchandise (commodity). Pourtant, 8 ans plus tôt, la Commodity Futures Trading Commission (CFTC, l’autre régulateur des États-Unis avec la SEC) classait très clairement, elle, Bitcoin comme une marchandise/matière première.

Coinbase et Ripple se moquent du fiasco de la SEC du 9 janvier

Alors que ce 10 janvier 2024, des sénateurs US demandent des explications à Gary Gensler sur la fausse approbation des ETF au comptant de Bitcoin avec le vrai compte X de la SEC, les acteurs cryptos ironisent sur la situation.

Du côté de Coinbase on propose très gentiment de l’aide à la Commission de Gensler, même si cette dernière refuse toujours (ou est incompétente) à fournir des règles claires à suivre à la crypto-bourse :

« Hey Gary Gensler et la SEC, voilà une offre sérieuse : en tant que bourse d’échange de crypto-actifs, nous avons eu beaucoup d’expérience avec les protocoles de sécurité relatifs aux réseaux sociaux, et en tant que vétéran et patriote, j’aime aider mon pays. Si vous avez besoin de suggestions, n’hésitez pas à nous contacter. »

Coinbase se moque du fiasco de la SEC et Gary Gensler sur la fausse approbation des ETF Bitcoin au comptant du 9 janvier 2024.Coinbase se moque du fiasco de la SEC et Gary Gensler sur la fausse approbation des ETF Bitcoin au comptant du 9 janvier 2024.
Compte X de Philip Martin, CSO de Coinbase @SecurityGuyPhil

Et du côté de Ripple, qui a d’ailleurs remporté plusieurs victoires en 2023 contre la SEC – pour que son token XRP ne soit pas reconnu comme security -, on conseille au régulateur « d’ouvrir une enquête sur elle-même », plutôt que d’attaquer à l’aveugle et tous azimuts les acteurs cryptos.

« Des jours comme [ce 9 janvier 2024] me rappellent que : 1/ la SEC devrait enquêter sur elle-même pour de multiples choses ; 2/ la communauté [X (Twitter)] reste invaincue en matière de mèmes. »

Ripple se moque du fiasco de la SEC et Gary Gensler sur la fausse approbation des ETF Bitcoin au comptant du 9 janvier 2024.Ripple se moque du fiasco de la SEC et Gary Gensler sur la fausse approbation des ETF Bitcoin au comptant du 9 janvier 2024.
Compte X de Brad Garlinghouse, CEO de Ripple @SecurityGuyPhil

Est-ce que le « Vietnam personnel » de Gary Gensler (selon l’expression de Cathie Wood) va en quelque sorte prendre fin ce 10 janvier, avec sa capitulation et son approbation d’un ETF Bitcoin au comptant ? Nous devrions logiquement être fixés dans les toutes prochaines heures.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.