Cryptomonnaies : Entre Tether (USDT) et Deutsche Bank, le torchon brûle

0


Le stablecoin de la discorde. Un échange tendu entre Tether, l’émetteur du plus grand stablecoin par capitalisation, l’USDT, et la Deutsche Bank, l’une des plus grandes Bank européennes a eu lieu ce matin. Un combat entre deux titans de la finance déclenché à cause d’un rapport de recherche publié par la Deutsche Bank, pourtant connue pour être plutôt crypto-friendly. Dans ce rapport, la banque souligne les risques associés aux stablecoins, en particulier l’USDT qui pourrait connaître un « moment peso » catastrophique pour l’ensemble de l’industrie crypto. Tether a rapidement réagi, rejetant les conclusions du rapport en le qualifiant de « manque de clarté et de preuves concrètes ». La guerre des tranchées commence. Explications.

Le rapport controversé de la Deutsche Bank

Le Depeg, l’épée de Damoclès pour les stablecoins ?

Dans son rapport, la Deutsche Bank souligne que les stablecoins sont vulnérables à des pertes massives de valeur en cas de dé-ancrage. L’exemple le plus récent et le plus marquant est celui de TerraUSD (UST), une stablecoin algorithmique qui s’est effondrée en mai 2022, entraînant la disparition de plus de 40 milliards de dollars en quelques jours.

Pour soutenir leur propos, les analystes de Deutsche Bank ont étudié 334 cas de parités fixes sur une période de 223 ans, constatant que 49 % des parités fixes ont échoué au cours de leur durée de vie médiane de huit à dix ans.

Concernant Tether, le rapport avertit que la plupart des actifs indexés, tels que Tether, pourraient connaître des « turbulences » importantes en raison de la spéculation et de la vulnérabilité au dé-ancrage éventuel.

« Bien que certains puissent survivre, la plupart échoueront probablement, notamment en raison du manque de transparence dans les opérations de stablecoin et de la vulnérabilité au sentiment spéculatif. »

Source : CoinTelegraph

Tether ouvre les parapluies pour protéger son USDTTether ouvre les parapluies pour protéger son USDT

Le potentiel depeg de l’USDT : le scenario catastrophe

L’impact d’un potentiel depeg de Tether serait, toujours d’après la banque, un « moment peso », terme qui fait référence à la dévaluation du peso mexicain en 1994, qui a provoqué une crise financière importante.

En résumé, en décembre 1994 plus précisément, le gouvernement mexicain a annoncé une dévaluation du peso mexicain (la monnaie nationale), provoquant une perte immédiate de confiance chez les investisseurs internationaux. Cela a entraîné une forte fuite des capitaux du pays et une dévaluation rapide de la monnaie.

La dévaluation du peso a déclenché une crise financière au Mexique et dans d’autres pays d’Amérique latine, en raison de l’effet domino sur les marchés. Le peso a perdu plus de la moitié de sa valeur par rapport au dollar américain en quelques semaines. Les taux d’intérêt ont grimpé en flèche, et l’économie mexicaine a plongé dans la récession.

C’est tout cet effet domino que craint potentiellement la Deutsche Bank.

Tether contre-attaque

L’émetteur de l’USDT a réagi vivement au rapport de Deutsche Bank, le qualifiant de « manque de clarté et de preuves concrètes». Une porte-parole de Tether a déclaré que le rapport :

« Essaie de prévoir la chute des stablecoins, mais échoue à fournir des données concrètes pour étayer ses allégations ».

Tether a également rejeté la comparaison avec TerraUSD (UST), soulignant que ce stablecoin algorithmique n’est pas représentatif du fonctionnement de Tether. Contrairement à TerraUSD, Tether prétend être soutenu par des réserves en devises solides et d’autres actifs.

Entre la Deutsche Bank et Tether (USDT) le combat des titans commence !

Bon. Tentons d’être objectif. Tether a publié plusieurs attestations financières suggérant que ses réserves dépassent 110 milliards de dollars, mais elles n’ont jamais constitué un audit financier complet.

En outre, les réserves de Tether comprennent divers actifs, tels que des obligations d’État américaines et des prêts garantis, qui ne sont pas entièrement liquides.

Malgré ces publications et ces tentatives de montrer patte blanche, des critiques continuent d’exiger plus de transparence de la part de Tether. Ils soutiennent que les réserves de Tether devraient être soumises à un audit indépendant pour dissiper tout doute concernant la capacité de l’entreprise à honorer ses engagements envers ses détenteurs.

Alors à quel propos se fier ? Nous n’aurons peut-être pas la réponse, la domination de Tether sur le marché des stablecoins est indéniable, même si Circle lui donne du fil à retordre. Il est donc vrai que l’effondrement de ce stablecoin pourrait être un cataclysme pour le marché des cryptomonnaies. Nous pouvons retenir toutefois que ce différend entre Tether et Deutsche Bank questionne encore une fois autour de la stabilité et de la transparence des stablecoins.

Alors que Deutsche Bank avertit des risques d’un « moment peso », Tether rejette ces accusations en insistant sur la solidité de ses réserves. Un débat qui souligne la nécessité d’une réglementation plus claire et de normes plus élevées en matière de transparence dans l’industrie des cryptomonnaies. À mesure que le rôle des stablecoins s’étend, leur stabilité et leur fiabilité resteront des questions centrales pour les investisseurs et les régulateurs du monde entier. A suivre.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.