Bitcoin « un atout qui vous protège » : Le patron de BlackRock compare le BTC à l’or

0


Il est beau, il est frais mon Bitcoin ! Il n’y a pas si longtemps, seulement quelques années en arrière, le boss de BlackRock expliquait encore que Bitcoin n’était pas vraiment demandé par ses clients, même si, discrètement, le fonds d’investissement commençait gentiment à s’exposer au marché en passant par des chemins détournés. Mais, depuis quelques semaines, et notamment depuis le lancement de son ETF Bitcoin au comptant, Larry Fink est devenu un des meilleurs ambassadeurs de notre crypto préférée auprès du grand public et de Wall Street ! Il multiplie les passages à la télévision où il reprend les éléments de langage chers à la communauté crypto comme la valeur refuge que peut représenter Bitcoin ou sa rareté programmée. Retour sur les dernières déclarations du nouveau VRP de la crypto.

Bitcoin, actif refuge par excellence pour le patron de BlackRock

Qui l’eût cru ? Qui aurait pu imaginer BlackRock faire autant de publicité pour Bitcoin dans les médias grand public ? À grands coups de spots publicitaires et d’interventions télévisées, le PDG du premier fonds d’investissement du monde fait du prosélytisme pro crypto et ses mots portent auprès du public. En fin de semaine dernière, en direct sur CNBC, Larry Fink a déroulé un argumentaire bien rôdé autour de la notion de protection du patrimoine dans un monde en crise. Extrait :

« Bitcoin est un atout qui vous protège et je crois que plus le monde a peur et plus cela est vrai. Si les gens ont peur des risques géopolitiques, ils ont aussi peur pour eux-mêmes. Finalement, ce n’est pas différent de ce que l’or a représenté pendant des milliers d’années. C’est une classe d’actifs qui vous protège. »

Larry Fink à propos de Bitcoin comme valeur refuge – Source : Bitcoin Magazine

Puis le monsieur a continué sur le thème de la rareté qui ferait de Bitcoin un actif encore plus intéressant que l’or :

« Nous pouvons continuellement continuer d’extraire du nouvel or alors que nous sommes presque au plafond de la quantité de Bitcoin pouvant être créée. Ce que nous essayons de faire, c’est de proposer un instrument capable de stocker de la richesse. »

Larry Fink à propos de Bitcoin meilleur actif que l’or – Source : Bitcoin Magazine

Enfin, sur un autre plateau de télévision, celui de Fox News, il a abordé le thème de la monnaie transcontinentale, résistance à la censure.

BlackRock et son dirigeant multiplient les interventions positives envers Bitcoin qui serait une valeur refuge presque meilleure que l'or physique. Quel changement de discours chez le premier gestionnaire d'actifs financiers du monde en seulement quelques mois !BlackRock et son dirigeant multiplient les interventions positives envers Bitcoin qui serait une valeur refuge presque meilleure que l'or physique. Quel changement de discours chez le premier gestionnaire d'actifs financiers du monde en seulement quelques mois !
Larry Fink fait le bonheur des réseaux sociaux avec ses récentes déclarations sur Bitcoin – Source : compte X

Changement de discours chez Larry Fink qui devient VRP du Bitcoin

En prenant comme exemple la Chine qui a officiellement interdit Bitcoin depuis quelques années, il reprend à son compte l’un des points forts de cette cryptomonnaie, à savoir son caractère incensurable qui permet à une population donnée de contourner des sanctions financières ou des interdictions diverses :

« Si vous êtes dans un pays où vous avez peur de l’avenir, de vos dirigeants ou si vous avez peur que votre gouvernement dévalorise la monnaie par trop de déficits, vous pourriez penser qu’il s’agit d’une bonne réserve de valeur potentielle à long terme. (…) Bitcoin est un registre international qui se moque des frontières. »

À ce stade de l’histoire, on pourrait se demander si Larry Fink est sincère dans ses propos ou s’il fait simplement de la publicité pour son nouveau produit financier qu’il espère évidemment vendre à un maximum de gens. Mais peut-être a-t-il été touché par la grâce de Bitcoin au point de vivre une épiphanie personnelle ? En tout cas, il fait le job dans les médias et cela change des déclarations anti crypto entendues depuis des années.

Fini les pamphlets et les éternels discours de la crypto qui serait surtout utilisée par les terroristes, les trafiquants de drogue et les voleurs d’enfants, place à la crypto comme valeur refuge du bon père de famille. Mais tout n’est pas si simple, car il reste encore Gary Gensler, le boss final à combattre ! Lui, de son côté, continue, imperturbable, à proférer ses menaces vindicatives malgré la décision récente de son agence.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.