Banque et cryptomonnaies, un risque systémique d’après l’Union européenne

0


Les cryptomonnaies sous surveillance. Alors que la Banque centrale européenne continue le développement de son euro numérique, l’Autorité Bancaire Européenne (EBA) s’attèle à élaborer un cadre réglementaire pour son intégration. Dans ce contexte, l’EBA annonce lancer une enquête d’envergure pour évaluer l’exposition des banques traditionnelles aux institutions financières non bancaires. Explications.

Banques et cryptomonnaies sont-elles liées ?

L’Union européenne, via l’EBA, en collaboration avec le Conseil Européen du Risque Systémique (ESRB) et le Conseil de Stabilité Financière (FSB), cherche à comprendre l’interconnexion entre les banques traditionnelles et les institutions financières non bancaires (NBFI, acronyme de « Non-Bank Financial Institution»).

Ces dernières, offrant des services financiers sans être des banques traditionnelles, incluent les fonds spéculatifs, les capitaux à risque et les plateformes crypto.

L’objectif de cette enquête est de saisir l’ampleur du risque de contagion en situation de crise, comme l’indique José Manuel Campa, président de l’EBA à nos confrères du Financial Times.

Quand la cryptomonnaie fait de l’ombre au secteur bancaire

Et oui, cette prise de décision semble corréler avec un constat du FSB. Les NBFI détiennent près de 218 billions de dollars d’actifs, (soit 218 000 milliards de dollars) là où les banques traditionnelles en possèderaient, elles, que 183 billions (183 000 milliards).

Cette dominance des NBFI soulève des questions sur la puissance du secteur traditionnel à l’aube de ce qui semble être un marché haussier pour le cours des cryptomonnaies. Des questions appuyées par l’engouement d’institutionnels américains outre Atlantique pour l’ETF Bitcoin au comptant.

Alors que l’euro numérique soulève quelques polémiques l’Union européenne continue de déblayer le terrain pour adapter le système financier européen à l’essor de la blockchain gardant en mémoire les fantômes de l’explosion de FTX.

En effet, la faillite de FTX en 2023 a eu des répercussions sur le secteur financier. La plateforme a été impliquée dans des activités frauduleuses, exacerbant les risques financiers, opérationnels et de liquidité dans l’industrie crypto. Cette situation a soulevé des questions sur la régulation des prêteurs et a causé, rappelez-vous, une crise bancaire délicate aux USA.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.