Après la SEC, c’est au tour de CoinGecko de se faire hack son compte X (Twitter)

0


Nouveau hack sur X. Le début de semaine a été marqué par un hack d’envergure sur X (Twitter). Ainsi, le compte officiel de la SEC a été hacké et une fausse annonce d’acceptation d’ETF publiée. Désormais, c’est au tour de Coingecko d’être victime de ce type d’attaque.

Le compte X de CoinGecko victime d’un hack

Alors que nous étions à peine remis de nos émotions suite à l’approbation/désapprobation de l’ETF Bitcoin, un nouveau hack de compte X est venu secouer la sphère crypto.

Ainsi, le 10 janvier, Coingecko a annoncé sur X le lancement de son jeton GCKO, accompagné d’un lien vers un “airdrop”. Selon l’annonce, ce jeton devait être au cœur du paiement de l’API de Coingecko.

Tweet publié par le hacker de CoingeckoTweet publié par le hacker de Coingecko

Évidemment, de nombreux utilisateurs avertis ont directement flairé l’arnaque. Vous vous en doutez, le lien vers le soi-disant airdrop était en réalité un lien de phishing. Une fois sur le site, celui-ci vous invite à signer une transaction pour réclamer l’airdrop, sauf qu’en réalité cette transaction va vider votre wallet. Ainsi, le compte de Coingecko avait été victime d’un hack.

CoinGecko contre-attaque

Heureusement, Coingecko a rapidement réussi à reprendre le contrôle de son compte. La plateforme a alors publié un message d’alerte, invitant les utilisateurs à ne surtout pas cliquer sur le lien suspect.

« Nos comptes Twitter @CoinGecko et @GeckoTerminal ont été compromis. Nous prenons des mesures immédiates pour enquêter sur la situation et sécuriser nos comptes. Veuillez NE PAS cliquer sur des liens ou vous engager dans des contenus suspects. Votre sécurité est notre priorité absolue. »

A déclaré la plateforme sur X.

Sur X, de nombreux internautes dévoilent être tombés dans le panneau et s’être fait dérober leurs cryptomonnaies. Toutefois, le montant exact du préjudice n’a pas encore pu être estimé. Néanmoins, une des adresses liées au hack a vu transiter au moins 15 000$ en cryptomonnaies ainsi que plusieurs NFT. Les fonds ont rapidement été transférés vers d’autres adresses afin d’essayer de brouiller les pistes.

De son côté, Gary Gensler va devoir rendre des comptes concernant le hack du compte Twitter de la SEC. Celui-ci a jusqu’à lundi prochain pour produire un rapport à présenter aux membres du Sénat.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.