Sky Engine AI lève 7 millions de dollars pour sa solution cloud de génération de données synthétiques

0



La start-up britannique Sky Engine AI vient de lever 7 millions de dollars lors d’un tour de table en série A. Ce financement va lui servir à accélérer le développement et la commercialisation de sa solution de génération de données synthétiques pour l’entraînement de modèles de vision par ordinateur.

Pour ce premier round de financement, Sky Engine AI a fait appel à Cogito Capital Partners, qui a récemment cédé Applica.ai à Snowflake, et s’est entouré de nouveaux investisseurs. Parmi eux : Edge VC, qui a déjà financé Delta DNA/Unity Technologies, et Taiwania Capital, une société de capital-risque de premier plan à Taïwan, qui a déjà soutenu Landing AI, fondée par le pionnier de l’apprentissage automatique Andrew Ng.

Les investisseurs historiques de Sky Engine AI, dont l’entrepreneur et homme d’affaires britannique Charles W. Morgan, et les fonds Movens Capital et High-Tech Gründerfonds (HTGF), ont également participé à ce tour de table. Pour mémoire, la start-up a été lancé en 2018 par Bartek Wlodarczyk et Jakub Pietrzak et compte aujourd’hui une quarantaine de personnes.


Aider les industriels à déployer des modèles de vision par ordinateur


La start-up développe Synthetic Data Cloud, qui permet de générer des données de synthèse multimodales entièrement annotées pour divers équipements et situations, comme par exemple en créant le jumeau numérique d’un capteur, un drone ou un robot. Cela permet d’obtenir facilement des données en quantité suffisante pour de cas de figure difficiles à reproduire en conditions réelles (ex : des accidents de la route).

Une fois ces données obtenues, elles sont utilisées pour entraîner des modèles de vision par ordinateur dans un environnement simulé avec le moteur Sky Engine. La plateforme permet également de tester abondamment les modèles avant de les déployer dans le monde réel. La société londonienne indique que les ensembles de données fournis comprennent le positionnement 3D, l’estimation de la pose et d’autres cas sophistiqués, y compris l’analyse de données multi-capteurs (radars, lidars, satellites, rayons X, etc.).


Des entreprises de renom dans son portefeuille


Sky Engine AI précise que ses solutions sont utilisées dans des domaines divers, allant de la santé pour l’aide au diagnostic depuis les images médicales ou la segmentation d’organes pour la planification de la radio-oncologie, jusqu’au traitement de séquences vidéo pour l’analyse sportive comme le football. Elle cite parmi ses clients Ericsson, Renault, Samsung, Scania et Syngenta.

Présentant un cas d’usage avec Renault, l’entreprise indique lui « fournir son logiciel cloud de données synthétiques pour le système de surveillance du conducteur (DMS) afin de renforcer les capacités des modèles de voitures les plus récents ». La jeune pousse indique par ailleurs avoir triplé son chiffre d’affaires ces 18 derniers mois.

Sélectionné pour vous

L'UE planche sur un cadre juridique pour réglementer les services de streaming musical



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.