ce robot sait faire presque toutes les tâches ménagères

0



C’est le début de la fin du calvaire des tâches ménagères, ou presque… Des chercheurs américains ont mis au point un robot ménager en open source. À force d’entraînements, il a appris à réaliser quelques opérations avec un certain succès.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Découvrez le métier d’ingénieur en robotique !

Les robots sont déjà à la maison et pour le moment leur tâche consiste à laver les sols à votre place. Ils le font plutôt bien et c’était improbable et encore moins accessible il y a encore un peu plus de dix ans. Mais dans l’avenir, ils vont peut-être nous remplacer sur certaines autres tâches ménagères.

Aux États-Unis, des chercheurs de Stanford et de DeepMind de Google viennent de dévoiler un robot précurseur de ce genre de missions pour la maison. Après avoir été entrainé, il a été capable de faire sauter des crevettes, de rincer des poêles et des casseroles, puis de les ranger et même nettoyer du vin renversé. Pour réaliser ces manipulations, il a fallu montrer comment faire au robot, en pilotant ses mouvements via des joysticks. Après cette formation, la répétition a permis d’augmenter les chances qu’il parvienne à réaliser l’opération de façon autonome. Ainsi, les chercheurs ont pu constater qu’au bout de 50 répétitions, il y a 90 % de chances que le robot puisse réussir sa mission tout seul.  

Le robot n’a pas spécialement une esthétique avenante, mais ce n’est que le début. © Zipeng Fu, Université de Stanford

Un robot ménager en open source

Le robot est basé sur la plateforme Mobile Aloha. On est très loin d’une représentation humanoïde, puisque le robot se caractérise par une structure sur roues de 75 kilos dotée dans sa base d’une lourde batterie. Dans la partie supérieure, on trouve deux plateaux. L’un dispose d’un ordinateur portable et éventuellement des commandes additionnelles pour pouvoir être utilisé par un opérateur. C’est à partir de celle-ci que l’on apprend les mouvements au robot. L’autre partie, placée à l’avant, porte deux bras robotisés pourvus de pinces et une caméra. La paire de bras intègre aussi des caméras sur ses poignets et dispose d’une liberté de mouvements de 14°.

Avec cet ensemble, plutôt laid, le robot s’en tire plutôt bien lorsque l’on regarde les différentes vidéos de ses réalisations. Mais surtout, cette plateforme a l’avantage d’être en open source. Elle coûte environ 30 000 euros en pièces détachées. Autrement dit, tous les bricoleurs peuvent disposer des plans pour l’assembler et peut-être laisser le robot les remplacer sur certaines tâches.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.