Pourquoi il faut chercher la vie extraterrestre autour de vieilles étoiles

0



Il y a des centaines de milliards d’étoiles. Rien que dans notre Galaxie, la Voie lactée. Impossible de les explorer toutes dans l’espoir d’y trouver une forme de vie extraterrestre. Alors, pour nous donner plus de chances, les astronomes essaient de comprendre qu’elles sont celles qui sont les plus accueillantes. Et ils penchent aujourd’hui vers celles qui ont dépassé la moitié de leur vie.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] L’Odyssée interstellaire : et si l’on découvrait une forme de vie extraterrestre évoluée ? Il est déjà possible d’imaginer scientifiquement, dans les grandes lignes, comment serait construit un vaisseau…

51 Pegasi. C’est le nom de l’étoile autour de laquelle a été découverte la toute première exoplanète. C’était en octobre 1995. Une planète géante gazeuse située à quelque 50 années-lumière de notre Terre. Et c’est aussi sur 51 Pegasi que les travaux d’une équipe internationale de chercheurs se sont dernièrement concentrés. Ils espéraient en apprendre plus sur cette étoile considérée comme un jumeaujumeau de notre Soleil. Bien que légèrement plus âgée puisqu’elle aurait environ 7,5 milliards d’années.

Les vieilles étoiles et leur champ magnétique

Ce que les astronomesastronomes cherchaient surtout à établir, c’est l’environnement magnétique actuel autour de 51 Pegasi. Pour vérifier leur théorie. Les étoiles semblables à notre Soleil, en effet, tournent rapidement sur elles-mêmes lorsqu’elles voient le jour. De quoi donner naissance à un puissant champ magnétique qui bombarde les planètes de particules chargées et de rayonnements nocifs. Mais les chercheurs pensaient qu’au fil des milliards d’années, ces étoiles ralentissent. Leur champ magnétique devenant alors de plus en plus faible.

Une seconde génération de planètes autour d’une très vieille étoile ?

Or les astronomes nous apprennent aujourd’hui dans les Astrophysical Journal Letters que ce freinage magnétique pourrait en réalité devenir jusqu’à dix fois plus faible dès lors que les étoiles atteignent un âge proche de celui de notre Soleil. Les mesures enregistrées par les chercheurs pour 51 Pegasi montrent que l’étoile a déjà vécu cette période de transition vers un freinage magnétique affaibli.

Un champ magnétique plus stable pour permettre à la vie extraterrestre de se développer

« Nos résultats ont des conséquences importantes pour les étoiles dotées de systèmes planétaires et leurs perspectives de développement de civilisations avancées », explique Klaus Strassmeier, directeur de l’Institut Leibniz d’astrophysiqueastrophysique de Potsdam (Allemagne), dans un communiqué. « Cela est dû au fait qu’un freinage magnétique affaibli étrangle également le vent stellaire et rend moins probables les événements éruptifséruptifs dévastateurs. » Ainsi, ces résultats suggèrent que les meilleurs endroits pour rechercher de la vie en dehors de notre Système solaireSystème solaire pourraient être autour d’étoiles d’âge moyen et plus âgées.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.