on sait quand le prochain vol du lanceur hyper-lourd Starship devrait avoir lieu

0


Après deux vols d’essai en 2023, le troisième vol du lanceur hyper-lourd Starship de SpaceX pourrait avoir lieu dès février 2024. Jessica Jensen, Vice-présidente des Opérations Clients et de l’Intégration chez SpaceX, a partagé ces informations lors d’une téléconférence médiatique, évoquant la préparation active pour ce prochain lancement.


Le Starship peu après son lancement lors du second vol d’essai.
Image SpaceX

SpaceX collabore étroitement avec la NASA, notamment dans le cadre du programme Artemis visant à renvoyer des humains sur la Lune (La Lune est l’unique satellite naturel de la Terre et le cinquième plus grand satellite du…). Starship jouera un rôle clé en tant qu’atterrisseur (Un atterrisseur (lander en anglais) désigne en dans le domaine de l’astronautique un engin…) habité pour la mission Artemis 3. Cependant, une grande question demeure: combien de vols de ravitaillement seront nécessaires pour préparer Starship à sa mission lunaire (Pour les homonymes, voir Pierrot lunaire, une œuvre de musique vocale d’Arnold Schönberg.) ? Selon Jensen, environ dix vols pourraient être requis, bien que ce chiffre (Un chiffre est un symbole utilisé pour représenter les nombres.) puisse évoluer suite aux prochains tests de transfert de carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme…) en orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l’espace un corps…).

Ce troisième vol d’essai de Starship ne comportera pas le transfert de carburant en orbite « vaisseau-à-vaisseau » nécessaire pour la mission Artemis 3, mais il constitue une étape cruciale dans le développement du lanceur. Jensen souligne que, malgré la complexité (La complexité est une notion utilisée en philosophie, épistémologie (par…) apparente de ces opérations, SpaceX a déjà réalisé la plupart des composantes techniques dans ses programmes opérationnels actuels.

La NASA, de son côté, met l’accent sur la réalisation de tests de transfert de carburant en conditions réelles et envisage même un atterrissage non habité sur la Lune avec Starship avant la mission Artemis 3. Amit Kshatriya, administrateur adjoint associé du programme Moon to Mars de la NASA, a souligné l’importance de ces tests pour comprendre les défis du ravitaillement cryogénique en apesanteur.


Le Starship sur la Lune.
Image NASA

En parallèle, la mission Artemis 2 est désormais prévue pour septembre 2025. Cette mission historique enverra un équipage autour de la Lune, incluant Reid Wiseman, Victor Glover et Christina Koch de la NASA, ainsi que l’astronaute (Un astronaute est le nom donné à une personne qui voyage ou ayant voyagé dans…) canadien Jeremy Hansen. Artemis 3, quant à elle, est programmée pour septembre 2026, malgré un calendrier (Un calendrier est un système de repérage des dates en fonction du temps. Ces systèmes ont été…) ambitieux compte tenu des tests de vol et de ravitaillement de Starship.

Ce développement marque une étape importante dans l’exploration spatiale et représente un progrès significatif vers des missions lunaires habitées plus fréquentes et durables.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.