📰 La sonde Parker Solar Probe se prépare à battre tous les records vers le Soleil

0


L’odyssĂ©e de la sonde Parker Solar Probe de la NASA se poursuit avec une ambition sans prĂ©cĂ©dent. Ă€ l’approche de la fin de l’annĂ©e 2024, cette sonde spatiale va rĂ©aliser un exploit en se rapprochant encore plus du Soleil que jamais auparavant, tout en battant son propre record de vitesse (On distingue 🙂.


Illustration de la sonde Parker Solar Probe s’approchant du soleil.
Crédit image: NASA

Lancée en août 2018 depuis Cape Canaveral, en Floride, la sonde Parker Solar Probe a déjà réalisé plusieurs passages près du Soleil. Le 28 décembre 2023, elle a complété son 18e survol rapproché. La prochaine rencontre prévue le 24 décembre 2024 la conduira à environ 6,1 millions de kilomètres de la photosphère (La photosphère est la couche de gaz qui constitue la surface visible du Soleil.), la couche la plus externe du Soleil, dans des conditions extrêmes avec des températures avoisinant les 1 400 degrés Celsius.

Nour Raouafi, astrophysicien Ă  l’UniversitĂ© Johns Hopkins et scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre Ă  l’Ă©tude d’une science ou des sciences et qui…) du projet (Un projet est un engagement irrĂ©versible de rĂ©sultat incertain, non reproductible a…) pour la mission Parker Solar Probe, compare cet exploit Ă  l’atterrissage (L’atterrissage dĂ©signe, au sens Ă©tymologique, le fait de rejoindre la terre ferme….) sur la Lune en 1969. Cette mission est plus qu’une simple prouesse technique; elle vise Ă  rĂ©soudre un mystère solaire: pourquoi l’atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations 🙂 externe du Soleil, la couronne, est-elle plus de 200 fois plus chaude que sa surface (Une surface dĂ©signe gĂ©nĂ©ralement la couche superficielle d’un objet. Le terme a…) sous-jacente ? Ce phĂ©nomène Ă©nigmatique contraste avec l’intuition commune, oĂą on s’attendrait Ă  ce que la chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et tempĂ©rature ont souvent un sens Ă©quivalent :…) diminue avec l’Ă©loignement de la source.

Parker Solar Probe va tenter d’apporter des rĂ©ponses en recueillant des donnĂ©es dans la couronne solaire (La couronne solaire est la partie de l’atmosphère du Soleil situĂ©e au-delĂ  de la chromosphère…) elle-mĂŞme. En septembre 2022, la sonde a dĂ©jĂ  survĂ©cu Ă  un puissant Ă©jecta de masse (Le terme masse est utilisĂ© pour dĂ©signer deux grandeurs attachĂ©es Ă  un…) coronale (CME), un flot de matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une rĂ©alitĂ© tangible. Ses…) stellaire (Stellaria est un genre de plantes herbacĂ©es annuelles ou vivaces, les stellaires, de la…), dĂ©montrant sa robustesse et sa capacitĂ© Ă  collecter des donnĂ©es dans des environnements extrĂŞmes.

L’exploit du 24 dĂ©cembre 2024 ne se limitera pas Ă  un simple rapprochement. La sonde, sous l’immense influence gravitationnelle du Soleil, atteindra une vitesse phĂ©nomĂ©nale d’environ 700 000 km/h, devenant ainsi l’objet fabriquĂ© par l’homme le plus rapide de l’histoire. Pour mettre en perspective, cette vitesse est environ 300 fois supĂ©rieure Ă  celle d’un avion de chasse, et 200 fois plus rapide qu’une balle de fusil.

La mission de la sonde Parker Solar Probe est prévue pour se conclure en 2025, après son 24e survol du Soleil. Ces avancées promettent non seulement de renforcer notre compréhension du Soleil, mais aussi de contribuer à des découvertes fondamentales sur les dynamiques stellaires.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.