📰 Une nouvelle méthode inattendue pour étudier les trous noirs

0


Une équipe internationale d’astronomes, dirigée par l’Université de Cardiff, a dévoilé une méthode inédite pour étudier le comportement des trous noirs. Leurs recherches, publiées dans Monthly Notices of the Royal Astronomical Society: Letters, offrent une perspective nouvelle sur la manière dont les trous noirs ingèrent la matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses…) environnante.

En observant un échantillon de 136 galaxies, les scientifiques ont remarqué un modèle cohérent dans l’émission de lumière (La lumière est l’ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l’œil…) micro-onde (Les micro-ondes sont des ondes électromagnétiques de longueur d’onde intermédiaire…) et de rayons X par les trous noirs, indépendamment de leur taux de consommation variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle…) de matériaux (Un matériau est une matière d’origine naturelle ou artificielle que l’homme façonne pour en…) galactiques comme les nuages de gaz, de poussière et de plasma. Cette découverte remet en question notre compréhension actuelle de l’alimentation des trous noirs.

La Dr Ilaria Ruffa, chercheuse postdoctorale à l’École de Physique et d’Astronomie (L’astronomie est la science de l’observation des astres, cherchant à expliquer…) de l’Université de Cardiff (L’université de Cardiff (anglais : Cardiff University; gallois : Prifysgol…), explique que la lumière micro-onde et les rayons X détectés autour de ces trous noirs semblent directement liés à leur masse. Elle souligne que cette observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les…) est surprenante car on pensait auparavant que de tels flux de plasma n’apparaissaient que dans les systèmes à faible taux de consommation, alors qu’ils semblent présents même dans ceux ayant des appétits plus voraces.

Cette découverte a été faite lors de l’exploration du lien entre le gaz froid entourant les trous noirs actifs et leur alimentation, dans le cadre de l’échantillon WISDOM de 35 galaxies proches capturées par le réseau (Un réseau informatique est un ensemble d’équipements reliés entre eux pour échanger des…) de télescopes ALMA au Chili.

Le co-auteur, Dr Timothy Davis, de l’Université (Une université est un établissement d’enseignement supérieur dont l’objectif est la…) de Cardiff, éclaire sur l’importance de mesurer les masses des trous noirs pour comprendre leur impact sur l’évolution des galaxies. Il souligne que les trous noirs, bien qu’étant relativement petits et légers dans le contexte (Le contexte d’un évènement inclut les circonstances et conditions qui l’entourent; le…) d’une galaxie (Galaxies est une revue française trimestrielle consacrée à la science-fiction. Avec…) entière, exercent une influence mystérieuse non gravitationnelle sur le matériel situé à des dizaines de milliers d’années-lumière de distance.

Cette recherche fait partie d’un projet plus large, « WONDER » (multi-Wavelength Observations of Nuclear Dark-object Emission Regions), dirigé par Dr Ruffa. Ce projet vise à tester davantage ces découvertes, en utilisant la prochaine génération d’instruments pour explorer ce mystère à travers le temps cosmique (En cosmologie, le temps cosmique désigne une quantité qui intervient dans un modèle…).



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.