📰 Voici la vitesse des vents et nuages sur Jupiter, mesurée depuis la Terre

0


Des chercheurs ont utilisĂ© l’instrument ESPRESSO, conçu initialement pour l’Ă©tude des exoplanètes, pour mesurer les vitesses des vents de Jupiter, la plus grande planète de notre Système Solaire. Cet instrument, intĂ©grĂ© au Très Grand TĂ©lescope (Un tĂ©lescope, (du grec tele signifiant « loin » et skopein signifiant…) (VLT) de l’Observatoire EuropĂ©en Austral (L’Observatoire europĂ©en austral (en anglais, European Southern Observatory : ESO) est une…) au Chili, a permis d’analyser les variations de la lumière (La lumière est l’ensemble des ondes Ă©lectromagnĂ©tiques visibles par l’Ĺ“il…) solaire rĂ©flĂ©chie par les nuages de Jupiter. En mesurant le dĂ©calage dans la longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrĂ©mitĂ©s les plus…) d’onde de cette lumière rĂ©flĂ©chie, les scientifiques ont pu dĂ©terminer la vitesse (On distingue 🙂 des nuages de Jupiter par rapport Ă  la Terre.


Image NASA

Cette mĂ©thode innovante, baptisĂ©e vĂ©locimĂ©trie Doppler, a Ă©tĂ© appliquĂ©e Ă  la lumière solaire rĂ©flĂ©chie par les nuages de Jupiter lors d’observations menĂ©es pendant cinq heures en juillet 2019. Les chercheurs se sont concentrĂ©s sur la zone Ă©quatoriale de la planète (Une planète est un corps cĂ©leste orbitant autour du Soleil ou d’une autre Ă©toile de…), oĂą les nuages sont plus hauts et plus brillants, ainsi que sur les ceintures Ă©quatoriales nord et sud, oĂą les nuages sont plus sombres, plus chauds et situĂ©s dans une couche plus profonde de l’atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations 🙂. Les mesures ont rĂ©vĂ©lĂ© des vitesses de vent allant de 60 Ă  428 km/h sur le gĂ©ant gazeux.

Selon Pedro Machado, de l’Institut d’Astrophysique (L’astrophysique (du grec astro = astre et physiqui = physique) est une branche…) et des Sciences de l’Espace de l’UniversitĂ© (Une universitĂ© est un Ă©tablissement d’enseignement supĂ©rieur dont l’objectif est la…) de Lisbonne au Portugal, l’atmosphère de Jupiter (L’atmosphère de Jupiter est la plus importante des atmosphères des planètes…), au niveau des nuages visibles depuis la Terre, contient de l’ammoniaque (L’ammoniaque, ou hydroxyde d’ammonium, (NH4OH) est une solution aqueuse formĂ©e Ă  partir…), de l’hydrosulfure d’ammonium (L’ion ammonium (de formule NH4+) est un ion polyatomique de charge Ă©lectrique positive (c’est…) et de l’eau, formant (Dans l’intonation, les changements de frĂ©quence fondamentale sont perçus comme des variations de…) les bandes rouges et blanches distinctives. Les nuages supĂ©rieurs, situĂ©s dans la zone de pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportĂ©e…) de 0,6 Ă  0,9 bars, sont composĂ©s de glace d’ammoniaque, tandis que les nuages d’eau forment la couche la plus dense et la plus basse, influençant fortement la dynamique (Le mot dynamique est souvent employĂ© dĂ©signer ou qualifier ce qui est relatif au mouvement. Il…) de l’atmosphère.

Cette Ă©tude, publiĂ©e dans la revue Universe, Ă©claire les phĂ©nomènes atmosphĂ©riques de Jupiter, y compris des tempĂŞtes puissantes comme la Grande Tache Rouge (La grande tache rouge de Jupiter est un gigantesque anticyclone de l’atmosphère de Jupiter…) et des courants-jets forts. Ces dĂ©couvertes pourraient Ă©galement ĂŞtre appliquĂ©es Ă  l’Ă©tude d’autres gĂ©ants gazeux, tels que Saturne.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.