📰 Des astronomes découvrent par erreur cette curieuse galaxie sans étoiles visibles

0


Dans une dĂ©couverte aussi surprenante qu’imprĂ©vue, une Ă©quipe d’astronomes a mis Ă  jour une galaxie sombre, nommĂ©e J0613+52, remplie d’un gaz primordial intact et sans Ă©toiles visibles. Cette trouvaille fortuite s’est produite alors que le TĂ©lescope (Un tĂ©lescope, (du grec tele signifiant « loin » et skopein signifiant…) Green Bank (GBT), situĂ© en Virginie-Occidentale, Ă©tait pointĂ© par erreur vers des coordonnĂ©es incorrectes. La scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre Ă  l’Ă©tude d’une science ou des sciences et qui…) principale de l’Observatoire Green Bank, Karen O’Neil, a dĂ©clarĂ© que cette galaxie (Galaxies est une revue française trimestrielle consacrĂ©e Ă  la science-fiction. Avec…) est composĂ©e uniquement de gaz (Un gaz est un ensemble d’atomes ou de molĂ©cules très faiblement liĂ©s et…), sans prĂ©sence visible d’Ă©toiles, bien qu’elles puissent exister.


ReprĂ©sentation artistique de l’hydrogène gazeux observĂ© dans la galaxie (Une galaxie est, en cosmologie, un assemblage d’Ă©toiles, de gaz, de poussières et de…) J0613+52. Les couleurs indiquent la rotation probable du gaz par rapport Ă  l’observateur (rouge: s’Ă©loigne, bleu (Bleu (de l’ancien haut-allemand « blao » = brillant) est une des trois couleurs…): se rapproche). Cette image a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©e Ă  l’aide d’un champ (Un champ correspond Ă  une notion d’espace dĂ©fini:) d’Ă©toiles de STScI POSS-II avec une illustration supplĂ©mentaire de NSF/GBO/P.Vosteen.

J0613+52 n’est pas situĂ©e Ă  des milliards d’annĂ©es-lumière, mais Ă  environ 270 millions d’annĂ©es-lumière de la Terre. Ce qui la rend particulièrement intrigante, c’est sa composition de gaz primordial, principalement d’hydrogène et d’hĂ©lium (L’hĂ©lium est un gaz noble ou gaz rare, pratiquement inerte. De numĂ©ro atomique 2, il…), des Ă©lĂ©ments formĂ©s peu après le Big Bang (Le Big Bang est l’époque dense et chaude qu’a connu l’univers il y a…) et qui n’ont pas Ă©tĂ© enrichis par des explosions d’Ă©toiles.

Ce type de galaxie, connu sous le nom de Galaxie Ă  Faible LuminositĂ© de Surface (Une surface dĂ©signe gĂ©nĂ©ralement la couche superficielle d’un objet. Le terme a…) (LSB), Ă©met très peu de lumière (La lumière est l’ensemble des ondes Ă©lectromagnĂ©tiques visibles par l’Ĺ“il…) par unitĂ© de surface, les rendant extrĂŞmement difficiles Ă  dĂ©tecter. Ces galaxies ont souvent une faible densitĂ© (La densitĂ© ou densitĂ© relative d’un corps est le rapport de sa masse volumique Ă  la…) de gaz, ce qui ralentit la formation d’Ă©toiles.

Ce qui distingue J0613+52, c’est son extrĂŞme richesse en gaz et son absence apparente de formation d’Ă©toiles, en dĂ©pit de sa composition gazeuse. Elle semble Ă©galement tourner comme une galaxie spirale classique. Sa dĂ©couverte pose de nouvelles questions sur la formation et l’Ă©volution des galaxies, et sur l’existence potentielle d’autres galaxies LSB similaires.

Karen O’Neil a prĂ©sentĂ© ces dĂ©couvertes lors de la 243ème rĂ©union de l’American Astronomical Society Ă  La Nouvelle-OrlĂ©ans, en Louisiane. L’Ă©quipe suggère qu’une observation profonde dans plusieurs longueurs d’onde (Une onde est la propagation d’une perturbation produisant sur son passage une variation rĂ©versible…) pourrait rĂ©vĂ©ler davantage de ces galaxies LSB ultra-sombres, bien que leur faible densitĂ© gazeuse puisse rendre difficile, voire impossible, leur observation dans d’autres longueurs d’onde (Une onde est la propagation d’une perturbation produisant sur son passage une variation…) que les ondes radio.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.