📰 La Chine développe un puissant moteur hypersonique

0


Des scientifiques chinois dĂ©clarent avoir rĂ©alisĂ© un moteur hypersonique très performant. La particularitĂ© avec celui-ci est qu’il fonctionne Ă  la fois avec un système de dĂ©tonation rotative et un système de dĂ©tonation oblique. Cette nouvelle prouesse technologique pourrait, en thĂ©orie (Le mot thĂ©orie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer,…), aider un avion (Un avion, selon la dĂ©finition officielle de l’Organisation de l’aviation civile internationale…) Ă  atteindre Mach 16 Ă  30 km d’altitude (L’altitude est l’Ă©lĂ©vation verticale d’un lieu ou d’un objet par rapport Ă  un niveau…).

Un mode de dĂ©tonation qui s’adapte aux dĂ©placements

Le type de dĂ©tonation utilisĂ© dans le nouveau moteur (Un moteur (du latin mĹŤtor : « celui qui remue ») est un dispositif…) varie en fonction du dĂ©placement ( En gĂ©omĂ©trie, un dĂ©placement est une similitude qui conserve les distances et les angles…) de l’appareil. Jusqu’Ă  Mach 7, il fonctionne avec un système rotatif. Dans le cas, le carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme…) et le comburant (Un comburant est un corps chimique qui a pour propriĂ©tĂ© de permettre la combustion d’un…) sont introduits dans l’espace entre deux cylindres coaxiaux de diamètres diffĂ©rents. Ainsi, les dĂ©tonations se propagent en continu autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise Ă  jour) donne…) du canal, ce qui confère au moteur un bon rendement bien qu’il soit plus instable.

D’ailleurs, il est Ă  prĂ©ciser que plusieurs pays ont dĂ©jĂ  mis au point des prototypes de moteur pour avions ou missiles avec ce système. Au-delĂ  de Mach 7 toutefois, il change de mode et les dĂ©tonations ne tournent plus. Dès lors, tout est concentrĂ© sur une plateforme circulaire Ă  l’arrière avec des dĂ©tonations en ligne oblique. Il faut aussi prĂ©ciser qu’avec ce phĂ©nomène, la dĂ©tonation du combustible s’effectue de façon automatique (L’automatique fait partie des sciences de l’ingĂ©nieur. Cette discipline traite de la…) grâce Ă  un facteur: la vitesse (On distingue 🙂 de l’air entrant.

Quelques bugs à corriger pour améliorer la technologie

MalgrĂ© cela, les scientifiques prĂ©cisent que ce moteur posait des problèmes autour de Mach 7 dans la mesure oĂą la dĂ©tonation rotative devenait instable. Cela suggère qu’il faudrait activer le mode de dĂ©tonation oblique plus rapidement. Pour tenter de corriger ce problème, ils rĂ©flĂ©chissent donc sur plusieurs pistes. L’une d’entre elles consiste Ă  rĂ©duire la vitesse de l’air entrant de Mach 7 Ă  Mach 4 ou moins. Cela permettrait au carburant d’ĂŞtre suffisamment chauffĂ© pour l’auto-inflammation.

L’autre piste consiste Ă  modifier la structure interne comme le diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre…) de la plateforme circulaire ou l’angle (En gĂ©omĂ©trie, la notion gĂ©nĂ©rale d’angle se dĂ©cline en plusieurs concepts…) d’inclinaison (En mĂ©canique cĂ©leste, l’inclinaison est un Ă©lĂ©ment orbital d’un corps en orbite…) de l’onde de choc (Une onde de choc est un type d’onde, mĂ©canique ou d’une autre nature, associĂ© Ă …). Dans les deux cas, la mise au point de cette technologie reprĂ©sente une grande avancĂ©e dans le domaine scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre Ă  l’Ă©tude d’une science ou des sciences et qui…). Une fois que les chercheurs auront conçu un moteur plus stable, cela pourrait ouvrir la voie Ă  la crĂ©ation d’appareils plus performants.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.