L’origine du sursaut radio rapide le plus puissant a été identifiée et elle est surprenante !

0



Ce sursaut radio rapide (FRB) est le plus puissant, mais aussi le plus lointain jamais observé. Et désormais, il est aussi celui dont l’origine est la plus surprenante. Des chercheurs viennent de le localiser au cœur d’un groupe dense de pas moins de sept galaxies.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les sursauts radio rapides répétitifs L’origine des sursauts radio rapides — ou Fast Radio Burst (FRB) — reste mystérieuse. Certains…

Ils s’enflamment puis disparaissent littéralement en l’espace de quelques millisecondes. Ceux que les astronomes appellent les sursauts radio rapides — ou FRB pour l’anglais Fast Radio Burst — demeurent parmi les phénomènes les plus curieux observés dans notre Univers. Des explosions qui génèrent plus d’énergie en une seule rafale que notre Soleil tout au long d’une année. Et dont les chercheurs peinent toujours à définir les origines.

Le plus lointain sursaut radio rapide détecté a émis l’énergie du Soleil en 30 ans

À l’été 2022, ils ont observé l’un de ces sursauts radio rapides. Mais pas n’importe lequel. Puisque FRB 20220610A a depuis été confirmé comme étant non seulement le plus énergétique, mais aussi le plus lointain jamais enregistré. Il est apparu alors que notre Univers n’avait pas plus de 5 milliards d’années — il est aujourd’hui presque trois fois plus vieux. Et grâce à des images renvoyées par le télescope spatial Hubble, des astronomes de l’université Northwestern (États-Unis) viennent de lui ajouter une autre caractéristique exceptionnelle.

Un lieu de naissance unique pour un sursaut radio rapide

Pour mieux mesurer l’importance de la découverte, il est bon de rappeler que les chercheurs ne sont pas, pour l’heure, parvenus à localiser l’origine de plus que quelques sursauts radio rapides. Avoir réussi à préciser l’endroit lointain d’où est parti FRB 20220610A est donc un exploit en soi. Mais en plus, les astronomes révèlent que les images montrent que ce sursaut radio rapide en particulier est arrivé jusqu’à nous depuis un groupe très compact d’au moins sept galaxies. Un environnement galactique qualifié de dense comme il en existe peu dans notre Univers.

Les astronomes rapportent lors d’une réunion de l’American Astronomical Society à la Nouvelle-Orléans (États-Unis) que les galaxies membres de ce groupe semblent interagir. Elles pourraient échanger de la matière. Voire être en phase de fusion. Et tout cela pourrait mener à des explosions de formation d’étoiles. De quoi associer FRB 20220610A à une population d’étoiles assez récentes. Ce qui, heureusement, coïncide avec ce que les astronomes pensaient des autres sursauts radio rapides qu’ils ont déjà étudiés.

Plus de sursauts radio rapides nécessaires pour définir leur véritable nature

Depuis la première observation d’un sursaut radio rapide en 2007, les astronomes en ont enregistré près d’un millier. Et ils semblent s’accorder aujourd’hui sur le fait qu’ils doivent impliquer des objets compacts, de type trous noirs ou étoiles à neutrons. Mais ils hésitent toujours à confirmer les mécanismes qui se cachent derrière ces événements. Pour y arriver, il leur faudra continuer à en détecter d’autres. Grâce à des technologies de plus en plus sensibles.

Et comprendre la véritable nature des sursauts radio rapides ne permettra pas seulement de satisfaire la curiosité des astronomes. Ils espèrent bien que cela les aidera à éclairer aussi la véritable nature de notre Univers lui-même. Car lorsque les ondes radio des FRB rencontrent enfin nos télescopes, elles peuvent avoir voyagé pendant des milliards d’années et avoir interagi avec beaucoup de matière tout au long du chemin. De quoi renseigner les chercheurs sur tout ce qu’elles ont croisé, des nuages de poussière à l’espace interstellaire en passant par des galaxies.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.