Le virus Zika a détruit avec une efficacité stupéfiante des cellules cancéreuses chez la souris

0



Le virus Zika, généralement source de préoccupations sanitaires, se révèle désormais être un allié inattendu dans la lutte contre le cancer. Une récente étude a utilisé ce virus pour traiter avec succès des tumeurs de neuroblastome, un type de cancer des tissus nerveux. Cette découverte ouvre la voie à de nouvelles perspectives dans le domaine du traitement du cancer par des virus.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Observation d’un cerveau humain Institute of Human Anatomy utilise des cadavres humains comme instruments pour l’enseignement de l’anatomie et…

Le virus Zika, découvert en 1947, est aujourd’hui considéré comme un fléau pour l’humanité. Cependant, des scientifiques explorent désormais sa capacité à détruire les cellules cancéreuses. Une étude a récemment été publiée dans le journal Cancer Research Communications. Les auteurs ont utilisé le virus Zika pour éradiquer des tumeurs de neuroblastome humain inoculées chez des souris. Les résultats ont été stupéfiants, avec une destruction quasi totale des tumeurs et une survie prolongée des animaux.

Utilisation des virus dans le traitement du cancer

L’utilisation de virus comme traitement du cancer avait déjà été suggérée par de nombreux articles scientifiques. Certaines infections virales, telles que la grippe, l’hépatite, la rougeole ou la variole, ont permis la régression de tumeurs chez plusieurs patients. 

Ces virus, capables de cibler et d’endommager les cellules cancéreuses, sont appelés virus oncolytiques. Cependant, leur utilisation a été limitée jusqu’à présent, en raison de problèmes techniques. Grâce aux avancées en génie génétique, quatre virus sont actuellement approuvés comme traitements spécifiques du cancer, et d’autres sont en cours d’essais cliniques.

Le Zika comme nouvel espoir contre le neuroblastome

Le virus Zika empêche le développement du cerveau chez les fœtus. Il cible spécifiquement les cellules nerveuses immatures. Les chercheurs se sont demandé s’ils pouvaient exploiter cette caractéristique pour cibler le neuroblastome, un cancer qui se développe à partir de cellules nerveuses immatures. Le neuroblastome est l’un des cancers les plus fréquemment diagnostiqués chez les nourrissons. Le taux de survie est faible. Les traitements sont intensifs avec des effets secondaires sévères. 

Deux groupes de 12 souris ont été constitués, un groupe recevant le traitement à base de Zika et l’autre groupe recevant un placebo. Tous les animaux étaient porteurs d’une tumeur de neuroblastome humain. L’étude a montré que le Zika pouvait éradiquer les tumeurs de neuroblastome sans récurrence et avec peu d’effets secondaires chez les souris. Les animaux ayant reçu le traitement ont survécu plus longtemps. 

De plus, le virus Zika s’est avéré efficace contre d’autres types de tumeurs exprimant une protéine spécifique, ouvrant ainsi des perspectives prometteuses pour le traitement du cancer. Bien que de nombreuses étapes soient encore nécessaires avant une administration chez les humains, il est probable que des essais cliniques seront menés dans les prochaines années.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.