Le MIT teste une moto à hydrogène

0



Pour trouver une alternative à la moto 100 % électrique, des chercheurs du MIT ont créé une moto alimentée par une pile à combustible à hydrogène. Une solution qui évite des temps de recharge très longs.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Hydrogène bleu, gris, jaune et vert : quelle différence ? L’hydrogène est souvent assimilé à une couleur, qui dépend de la façon dont il est…

Si la fin des ventes de nouveaux véhicules thermiques annoncée pour 2035 ne concerne pas les deux roues, les motos thermiques pourraient également être impactées par la disparition progressive des stations essence. Actuellement, la seule alternative est la moto 100 % électrique. Toutefois, des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) aux États-Unis travaillent sur une moto à hydrogène. Ce n’est pas complètement inédit, puisque le constructeur français H2 Motronics avait présenté l’année dernière son propre prototype de moto à hydrogène, le H2-K.

Contrairement à un autre prototype de chez Kawasaki, la moto du MIT n’utilise pas de moteur à combustion à hydrogène, mais plutôt une pile à combustible pour alimenter un moteur électrique. Les amateurs de moto ne retrouveront donc pas les sensations d’un moteur thermique, mais cela évite d’être limité par l’autonomie et le temps de recharge d’une moto 100 % électrique. C’est potentiellement une bonne alternative écologique, à condition bien entendu que l’hydrogène provienne d’une source renouvelable.

Présentation du prototype de moto à hydrogène. En anglais, activez la traduction automatique des sous-titres. © MIT

Un projet sous licence libre

La moto en question est une Ducati 900 Supersport de 1999, dont le moteur thermique a été enlevé. Elle a été modifiée pour faire tenir le moteur électrique, le réservoir à hydrogène, une pile à combustible à hydrogène produite par l’entreprise Doosan Fuel Cell, et la transmission.

La moto n’en est qu’au stade de prototype pour l’instant, dont les plans sont publiés sous licence libre. L’avenir de ce genre de moto dépendra beaucoup du développement d’un réseau de stations-services à hydrogène. La France en compte actuellement une cinquantaine. La prochaine étape pour les chercheurs sera de voir si la moto à hydrogène peut battre une moto thermique.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.