Le célèbre géant sculpté sur une colline en Angleterre est démasqué !

0



Depuis des siècles, une étrange sculpture gravée sur une colline du sud-ouest de l’Angleterre fascine autant qu’elle suscite de questions. Sa création remontant au Moyen Âge aurait servi de point de repère aux troupes militaires combattant les envahisseurs vikings, et représenterait le héros de la mythologie grecque Hercule.

Une étrange figure sommairement gravée sur une colline du Dorset surplombe le village de Cerne Abbas, en Angleterre, depuis des siècles. Après des années de questionnements, les scientifiques ont réussi à déterminer l’âge approximatif de cette œuvre immense. Elle daterait du Moyen Âge et semblerait être la représentation d’une figure mythologique bien connue : Hercule. Dans une étude publiée dans la revue Speculum en janvier 2024, les historiens et archéologues retracent l’histoire du géant de Cerne Abbas tout en essayant de décrypter son importance et son intérêt pour la société médiévale environnante.

Un point de ralliement pour lutter contre les Vikings

En 2021, les chercheurs diffusaient le résultat de leur datation portant sur l’âge du géant. Ce dernier avait été sculpté dans la roche il y a environ 1 000 ans, entre 700 et 1 100 de notre ère. Les origines de la figure faisaient auparavant débat, certains historiens évoquant même une création durant la protohistoire. Mais que pouvait bien symboliser le géant, aux caractéristiques pour le moins étonnantes ? L’interprétation s’avère relativement simple : il aurait été un point de ralliement des armées pour lutter contre les invasions vikings, stratégiquement situé à proximité de voies de communication. Les combattants scandinaves menaient des raids dans l’Angleterre du haut Moyen Âge, affrontant les armées du Wessex qui tentaient de les repousser.

Une représentation d’Hercule

En comparant les caractéristiques du géant de Cerne Abbas avec des artefacts archéologiques provenant de sites à travers le sud de l’Angleterre, dont des objets provenant du trésor de Sutton Hoo, les historiens ont noté des ressemblances avec des représentations mythologiques. Mais l’indice le plus prégnant est l’existence d’un manuscrit nommé Liber monstrorum de diversis generibus. Écrit par l’abbé Aldhelm de Malmesbury, il mentionne à plusieurs reprises le géoglyphe d’Hercule, luttant contre des monstruosités. Aldhelm a fini sa vie vers 710… à seulement 16 kilomètres de Cerne Abbas. L’étrange sculpture retrouve ainsi (et probablement) son identité, après des siècles de mystère.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.