faut-il craindre le pire dans les zones inondées du nord de la France ?

0



Les sinistrés des inondations dans l’extrême nord du pays vont être concernés par des températures glaciales la semaine prochaine. Alors que la décrue s’amorce doucement, les fortes gelées prévues font craindre de nouveaux dégâts et une interruption des secours.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Faut-il manger gras quand il fait froid ? L’hiver, le corps doit faire plus d’efforts pour lutter contre le froid. Mais s’il peut…

Cet épisode froid, qui devrait durer une semaine, va donner lieu à 3 ou 4 jours sans dégel de la journée dans le Pas-de-Calais, le Nord et la région Grand-Est : il fera -5 à -6 °C le matin (possiblement encore moins de manière localisée) et -2 °C l’après-midi du côté de Merville (Nord), l’un des villages les plus touchés par les inondations. Dans les Ardennes, également concernées par les crues, le mercure descendra jusqu’à -7 °C, voire moins entre mardi et samedi.

Quelles seront les conséquences dans les zones inondées si l’évacuation des eaux n’est pas terminée d’ici l’arrivée du froid dimanche ?

  • Les routes recouvertes de quelques centimètres d’eau vont facilement geler, et rester englacées toute la semaine. Le verglas sera donc particulièrement dangereux sur les routes et trottoirs et limitera encore plus les déplacements et les secours. Après le dégel, les chaussées seront probablement très abîmées et impraticables.
  • Les pompes et tuyaux utilisés pour évacuer l’eau vont geler, avec un risque de fissures et d’éclatement, empêchant les pompiers de continuer à aider les sinistrés.
  • Les zones englouties sous plusieurs dizaines de centimètres d’eau, voire un mètre, ne devraient pas réussir à geler : avec une telle hauteur, une période plus longue que 4 jours sans dégel serait nécessaire pour englacer une telle épaisseur.

Une situation similaire chez certains voisins européens

La France n’est pas le seul pays concerné par les inondations : la Belgique (Flandre) a subi la même situation que le nord-est de la France, l’Angleterre aussi après la tempête Henk, suivie de nouvelles fortes pluies ces derniers jours.

En Allemagne, la zone d’Oldenbourg a également été inondée par les précipitations et la fonte des neiges liée à la douceur. De fortes  (-6 à -8 °C) risquent de donner lieu à la même situation qu’en France, en Belgique et en Allemagne. En Angleterre, le gel sera aussi d’actualité, mais plus limité (-2 à -3 °C), avec des températures positives en journée.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.